Pénurie de carburant : 1 station sur 2 touchée dans le Nord Pas-de-Calais (Carte)

Deux dépôts de carburant nordistes sont toujours bloqués ce lundi par une grève et un barrage contre la loi travail. Si certaines stations sont depuis la nuit dernière réapprovisionnées, elles sont prises d'assaut et les difficultés persistent. Une station sur deux est touchée dans la région.

Par @f3nord

Deux dépôts du Dunkerquois ont été repris dimanche matin aux manifestants et depuis, au moins 300 000 litres de carburants en sont sortis par camions-citernes pour réapprovisionner les pompes au Nord de Paris. Ce lundi soir, 270 camions seront sortis de ces deux dépôts, selon nos informations. Le ravitaillement est également opéré par des transporteurs venus de Belgique.

Mais à peine alimentées, les stations sont prises d'assaut par les automobilistes et peuvent se retrouver à sec deux heures plus tard. D'où la difficulté de réaliser un suivi précis et en temps réel de la situation dans les stations essence du Nord et du Pas-de-Calais.

pénurie carbu
Par ailleurs, le dépôt de Mardyck est toujours bloqué par une grève ce lundi, celui de Douchy-les-Mines fait lui depuis plusieurs jours l'objet d'un barrage tenu par environ 150 manifestants.
Le barrage du dépôt de carburants ce lundi à Douchy-les-Mines. / © Bertrand Théry
Le barrage du dépôt de carburants ce lundi à Douchy-les-Mines. / © Bertrand Théry


Une station sur deux

Pour autant, on peut estimer à 1 sur 2, le nombre de stations impactées dans le Nord Pas-de-Calais.

           *Dans le Nord : la moitié des 330 stations du département étaient dimanche à sec de gazole, et environ une centaine n'avaient plus non plus d'essence.

           *Dans le Pas-de-Calais : 110 des 280 stations du département sont à sec ce lundi midi. Pour 45 autres, il y manque au moins un carburant. Les points noirs se situent notamment dans les secteurs de Saint-Omer, Béthune, Lens, Arras et Saint-Pol-sur-Ternoise. Il y aurait une tendance à l'amélioration du côté de Calais et de Boulogne-sur-Mer


Arrêtés et réquisitions

Depuis vendredi, les autorités réglementent l'approvisionnement en carburant dans la région. Depuis trois jours, "la vente, l’achat, la distribution et le transport de carburant sous forme conditionnée est interdite" dans le Nord et le Pas-de-Calais. Deux arrêtés préfectoraux sont en vigeur depuis vendredi dans les deux départements, "sauf nécessité dûment justifiée par le client et vérifiée, en tant que de besoin, avec le concours des services de police et de gendarmerie locaux", précise la préfecture du Nord.

Par ailleurs, 22 stations du Nord Pas-de-Calais sont réquisitionnées par les autorités, pour ne servir qu'aux véhicules prioritaires (secours, services d'ordre). Voici leur localisation : 

Sur le même sujet

Les + Lus