• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Des perquisitions menées par la police à l'aéroport de Beauvais

Ryanair apporte à l'aéroport de Beauvais Tillé (Oise) environ 75% de son trafic. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Ryanair apporte à l'aéroport de Beauvais Tillé (Oise) environ 75% de son trafic. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Selon l'AFP des perquisitions ont été menées jeudi 17 mai par la police à l'aéroport de Beauvais suite au rapport de la Cour des comptes de 2017 sur la gestion de l'aéroport. 

Par Halima Najibi

"Il y a eu une perquisition hier suite au rapport de la Cour des comptes", a indiqué une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

Les perquisitions on eu lieu à la SAGEB (Société aéroportuaire de gestion et d'exploitation de Beauvais,), l'organisme qui dirige l'aéroport", a également déclaré à l'AFP Caroline Cayeux, maire de Beauvais et présidente du syndicat mixte, le SMABT, qui réunit les propriétaires de l'aéroport (agglomération, département, région). "Le syndicat (mixte) n'est pas concerné par ces perquisitions", a-t-elle précisé. 

La Cour des comptes dénonce des "accords illicites" avec Ryanair 


En juin 2017, la Cour des comptes avait épinglé la gestion de l'aéroport picard, dénonçant en particulier les "accords illicites" conclus avec la compagnie irlandaise Ryanair. Entre les remises commerciales "injustifiées" et les prestations "assurées à perte", la SAGEB, détenue à 51% par la Chambre de commerce et d'industrie de l'Oise et à 49% par Transdev, "s'est privée d'environ 85 millions d'euros de produits, dont 78 millions au bénéfice de la seule compagnie Ryanair" entre 2008 et 2014, avait écrit la Cour dans son rapport. La compagnie à bas coût Ryanair génère depuis vingt ans plus de 80% du trafic de l'aéroport.

Ces ristournes "constituent des avantages importants et injustifiés", qui ont été accordés "sans aucune autorisation" de la SMABT. La Cour a contesté les tarifs des redevances aéroportuaires, "bien  moindres" que ceux d'autres aéroports comparables mais compensées par les recettes de la liaison
par autocar avec Paris, exploitée par l'entreprise TPB, filiale de la SAGEB.

Dans le cadre d'une convention de délégation de service public signée en 2008, le SMABT, autorité délégante du service public aéroportuaire, a confié la gestion et l'exploitation de l'aéroport à la SAGEB pour une durée de 15 ans, peut-on lire sur le site internet de l'aéroport.

Sur le même sujet

L'agriculture de l'Union européenne peut-elle être verte ?

Les + Lus