• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Des collégiens de Château-Thierry (02) tournent un film sur la bataille du Chemin des Dames

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Dans le cadre du centenaire de la bataille du Chemin des Dames, des collégiens de Château-Thierry ont une manière bien particulière de commémorer cet évènement historique : ils ont écrit un film et ils l'ont tourné

Par France 3 Picardie

Nous sommes devant le monument aux morts de Craonnes.
Ce qui a tout d'une cérémonie officielle n'est en fait, qu'une des scènes du film des élèves de troisième, option cinéma, du collège Jean Rostand à Château Thierry.

"Adieu la vie" sera le titre de leur court-métrage

Leur volonté : montrer les conditions de vie des soldats lors de cette sanglante bataille.
Une création artistique pour commémorer, à leur façon, le centenaire de la bataille du Chemin des Dames.
Pour les besoins du film, l'association des portes drapeaux de château Thierry a supervisé bon nombre de scènes, avec souvent, une certaine émotion…

Château -Thierry (02) : Tournage du film de La bataille du Chemin des Dames
Avec Delphine Lefèvre, professeur documentaliste/Reportage de Inès Tayeb et Eric Henry - France3 Picardie




La bataille du chemin des dames

Elle se déroule du 16 avril au 24 octobre 1917 entre Soissons dans l'Aisne et Reims, en Champagne-Ardenne sur les ordres du Général Nivelle. Les forces françaises opposent 850.000 hommes et 2700 pièes d'artillerie aux Allemands.
Cette bataille, qui devait être décisive, sera vécue comme un échec par l'armée française. Les pertes sont lourdes pour des bénéfices négligeables. On compte 110 000 hommes morts ou blessés côté français et entre 60 000 et 80 000 côté allemand. Les tirailleurs sénégalais essayent le plus de pertes : 40 à 45% des 16.500 hommes engagés meurent dès les premières journées de combat, soit plus de 7.000. La bataille du chemin des dames représentera le quart de leurs pertes totales au cours de la guerre.
Le chemin des dames sera à l'origine du vaste mouvement de mutineries dans les rangs de l'armée française : les tribunaux militaires prononceront 3427 condamnations dont 554 à mort. La plupart commuées en peines de travaux forcés à effectuer dans les colonies.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les clefs de Mat Bastard

Les + Lus