• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les producteurs de pommes de terre sont inquiets

© Rémi Vivenot
© Rémi Vivenot

Les principaux acteurs de la filière de la pomme de terre se réunissaient ce mardi 10 février à Saint-Quentin dans l'Aisne. Surproduction, embargo russe, les difficultés sont de plus en plus lourdes à supporter.

Par Nathalie Tissot

Des patates, ils en ont un paquet, trop. C'est le gros souci des producteurs Picards, ne pas réussir à les écouler ou les vendre à un prix dérisoire. 

"L'embargo russe est un vrai problème. Les producteurs français sont touchés par un effet de domino. La Russie était approvisionnée par l'Allemagne et les Allemands ne pouvant plus exporter, ils sont venus nous titiller sur d'autres marchés." Arnaud Delacour parle du sud de l'Europe, de l'Italie, de l'Espagne ou encore du Portugal où les producteurs français doivent faire face à ces nouveaux concurrents.



Congrès des producteurs de pommes de terre dans l'Aisne
Avec : Arnaud Delacour Pdt de l'union nationale des producteurs de pommes de terre; Luc Chatelin Producteur de pommes de terre; Christophe Compere Producteur de pommes de terre; un reportage de Rémi Vivenot, Eric Henry et Mathieu Krim


Le président de l'union nationale des producteurs de pommes de terre déplore aussi un marché en faible croissance. Les consommateurs sont de plus en plus attirés par les produits transformés comme la frite ou la chips.

Parmi les région les plus touchées, la Picardie, deuxième productrice française de pommes de terre.

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus