• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Un radiologue d'Hirson (02) condamné à 2 ans et demi de prison ferme pour escroquerie à la Sécu à Valenciennes (59)

Le tribunal de Valenciennes, le 10 avril dernier. / © France 3 Nord Pas-de-Calais
Le tribunal de Valenciennes, le 10 avril dernier. / © France 3 Nord Pas-de-Calais

Le radiologue belgo-syrien Farid Alsaïd a été condamné mardi à quatre de prison, dont 18 mois avec sursis, pour escroquerie à la Sécurité sociale par le tribunal correctionnel de Valenciennes. Il est accusé de fraude à l'assurance maladie estimée à plus de 2.5 millions d'euros.

Par Jennifer Alberts avec l'Afp

Farid Alsaïd, 58 ans, est condamné à 4 ans de prison dont 18 mois avec sursis. Il devra également verser près de 2,7 millions d'euros de dommages et intérêts à plusieurs Caisses primaires d'assurance maladie et à la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam).

Le tribunal a également demandé un mandat d'arrêt contre le médecin, qui n'a pas assisté au délibéré.

Le radiologue belgo-syrien était accusé d'avoir escroqué différents organismes sociaux, pour un préjudice de près de 2,6 millions d'euros. Il possédait plusieurs cabinets de radiologie dont un à Hirson dans l'Aisne.

Les faits reprochés au médecin s'étalent de 2006 à 2007 et portent aussi sur l'exercice illégal de la télémédecine et l'embauche de salariés non formés à la manipulation radiologique.

Au cours du procès, le Dr Alsaïd a reconnu avoir utilisé les cartes professionnelles de médecins belges qui effectuaient des vacations très ponctuelles dans ses cabinets. Le praticien est aussi accusé de facturation frauduleuse.

Il aurait ainsi "doublé" environ un millier d'actes, par exemple en faisant une radio des deux poignets lorsqu'une seule était nécessaire, selon Me Hisbergues,
avocat des Caisses primaires d'assurance maladie (CPAM) de Lille-Douai, du Hainaut, de l'Aisne, ainsi que de la Cnam, parties civiles dans ce procès.

DMCloud:63249
2 ans et demi ferme pour le radiologue d'Hirson
Reportage de Christine Defurne et Fabien Garreau


Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus