Cet article date de plus de 3 ans

Une centaine d'emplois créés dans l'Oise d'ici septembre 2018 avec l'arrivée du Chinois BYD

Le constructeur chinois de véhicules électriques BYD, dont le milliardaire américain Warren Buffet est actionnaire, va investir 10 millions d'euros sur la commune d'Allonne (Oise) pour la construction d'une usine de bus électriques. À la clé, une centaine d'emplois d'ici septembre 2018.

À droite, Isbrand Ho, PDG du constructeur chinois BYD
À droite, Isbrand Ho, PDG du constructeur chinois BYD © GONG BING/LANDOV - Maxppp
Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce jeudi à Beauvais, Isbrand HO, Directeur Europe de BYD, entouré de Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France, Caroline Cayeux, Présidente de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis, a annoncé la décision du groupe d’investir 10 millions d’euros sur la commune d’Allonne, près de Beauvais, en Hauts-de-France. 

Une centaine d'emplois à la clé

Le projet prévoit la création d'une centaine d'emplois "dans une première phase" pour un démarrage de la production "au cours du premier semestre 2018", a précisé la région Hauts-de-France dans un communiqué commun avec l'entreprise et la communauté d'agglomération du Beauvaisis.

L'objectif serait d'assembler dans un premier temps jusqu'à 200 véhicules par an, autobus et autocars à pont unique. Outre l'assemblage des bus, BYD prévoit la mise en place d'un service après-vente d'entretien et de réparation, ainsi qu'un centre logistique pour les pièces détachées.

"Localisation idéale"

A plus long terme, un centre d'essai pour les tests de batteries pourrait voir le jour, précise la région. "Le choix de la France s'explique par le fait que le marché français des bus est le plus important en Europe. Beauvais et la Région Hauts-de-France ont été choisis en raison de la qualité du bâtiment qui nous a été proposé, de la localisation géographique idéale et de la proactivité des autorités locales et régionales", explique Isbrand HO, directeur Europe de BYD.

Peu connu à l'étranger, BYD ("Build Your Dreams"), spécialiste des batteries au lithium fondé en 1995, s'était lancé à partir de 2003 dans l'industrie automobile, en anticipant très tôt l'essor des véhicules électriques. L'homme d'affaires américain Warren Buffett avait investi dès 2008 dans BYD, via sa firme Berkshire Hathaway, avec une participation de près de 10%.

L'entreprise table désormais sur ses bus électriques pour se faire mieux connaître à l'étranger: il a déjà décroché des contrats en Corée, en Inde, au Brésil, aux Etats-Unis, Royaume-Uni et en Hongrie. 

durée de la vidéo: 01 min 50
Une centaine d'emplois créés dans l'Oise d'ici septembre 2018 avec l'arrivée du Chinois BYD


Poursuivre votre lecture sur ces sujets