Conti: Xavier Mathieu devant les Prud'hommes de Compiègne pour discrimination et entrave

Publié le Mis à jour le

L'ex-leader de la CGT de Continental Clairoix attaque son ancienne direction devant les Prud'hommes de Compiègne pour discrimination et entrave. Il n'a toujours pas été réintégré à l'entreprise malgré l'annulation de son licenciement en février dernier par le tribunal administratif d'Amiens.

Le dossier doit être examiné ce soir par le conseil des Prud'hommes de Compiègne.

Xavier Mathieu est l'un des 22 salariés protégés dont le licenciement a été annulé en février dernier par le tribunal administratid d'Amiens pour cause de motif économique inexistant.

Lui et Antonio Da Costa de la CFTC sont par ailleurs les 2 seuls à avoir demandé leur réintégration à l'entreprise.

"Continental me dit que ce n'est pas possible, au motif que j'aurais refusé deux postes à Sarreguemines. Mais je n'ai jamais rien refusé, j'ai d'abord demandé à être traité de la même façon que tous mes camarades dont le licenciement avait été refusé par les autorités compétentes, en 2010. À eux, on n'a pas fait de chantage de proposition de postes et Continental leur a rendu les salaires dès que la décision est tombée. Le groupe a réentamé une procédure de licenciement à mon encontre. Mais comment licencier un mec qui n'a jamais été réintégré ?", avait-il confié à nos confrères du Courriar Picard le 21 novembre derneir.

Xavier Mathieu accuse Continental de tout faire pour éviter qu'il ne retrouve ses fonctions syndicales.