Bilan du plan BAC à Creil (60)

Début novembre, Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'Intérieur, était à Creil pour présenter le matériel fourni aux forces de l'ordre dans cadre du plan BAC. Des armes et des voitures plus puissantes ont été allouées à la BAC de Creil en juin. Bilan 6 mois après.

© France 3 Picardie

Ce plan de renforcement des équipements des Brigades Anti-criminalité (BAC) de la Police nationale et des Pelotons de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie (PSIG), dit "Plan BAC" a été décidé en 2015 et a commencé à être déployé à Creil (60) en juin dernier.  Ce plan repose notamment sur la formation des personnels et la dotation de moyens supplémentaires.

La BAC et les PSIG ont bénéficié de 10 millions de crédits supplémentaires pour le parc automobile et de 6,6 millions pour les équipements.

100.000 euros pour la BAC de Creil


Des protège-épaules, des protège-tibias, des gilets porte plaques balistiques, des casques pare-balles, des bâtons de protection télescopique, des pistolets à impulsion électrique, des armes longues avec dispositif d'aide à la visée et de dispositifs de transmission plus efficaces ont été alloués aux BAC de France.

A Creil, l'enveloppe était de 100.00 euros : des fusils d'assaut type HK G36 ont été fournis aux personnels ainsi que des voitures plus rapides. Des véhicules neufs doivent encore être livrés courant 2017.

Le plan de sécurité publique en cours de déploiement


Des moyens supplémentaires qui facilitent le travail quotidien des policiers de la BAC de Creil où le taux de criminalité est important, notamment dans le quartier Rouher.

Après la colère des policiers des derniers mois , le gouvernement a décidé de mettre en place "un plan de sécurité publique" chiffré à 250 millions d’euros. Son déploiement est en cours et devrait s'achever dans le courant du 1er semestre 2017.

durée de la vidéo: 02 min 05
Bilan du plan BAC à Creil (60) ©France 3 Picardie


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité