Tentative d'évasion du caïd creillois Benabdelhak : son avocate libérée

Interpellée le 4 juin suite à un mandat d'arrêt lancé par la justice belge, l'avocate française de Mohamed Benabdelhak, trafiquant de drogue originaire de Creil suspecté d'une tentative d'évasion en 2014 à Bruxelles, a été extradée en Belgique puis libérée.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © PASCAL GUYOT / AFP / France 3
Une avocate française de 31 ans mise en cause dans un dossier de tentative d'évasion à Bruxelles a été extradée de France vers la Belgique, puis remise en liberté à l'issue de son audition par le juge belge chargé du dossier, a-t-on appris du parquet de Bruxelles et de ses avocats, samedi 20 juin.

L'avocate était visée par un "mandat d'arrêt" émis début juin par la justice bruxelloise, tout comme le détenu concerné par cette tentative d'évasion de la prison de Saint-Gilles en avril 2014, son client Mohamed Benabdelhak - originaire de Creil (Oise) - ainsi que deux autres complices présumés. Quatre personnes avaient été arrêtées le 4 juin dernier.

12 jours en prison


En droit belge, les termes "placé sous mandat d'arrêt" impliquent l'inculpation (mise en examen) et la mise en détention provisoire. De fait, l'avocate trentenaire, dont l'identité n'a pas été communiquée, a été écrouée une douzaine de jours en France avant d'être extradée vendredi, ce que souhaitaient ses avocats français et belge.

"Nous n'avions qu'une envie c'était de voir le juge pour nous expliquer", a déclaré Me David Marais, son avocat parisien.

 

Elle a accepté de rester à Bruxelles le temps de coopérer avec les services de police.


Le parquet de Bruxelles a confirmé que l'avocate avait été "libérée sous conditions" à l'issue de son audition par le juge d'instruction Michel Claise. Les modalités du contrôle judiciaire n'ont pas été précisées.

"Elle a accepté de rester à Bruxelles le temps de coopérer avec les services de police et de lever définitivement tout soupçon pesant sur elle", a poursuivi Me Marais, se disant convaincu de l'innocence de sa cliente.

Son client, lui, est dans l'Hexagone. Mohamed Benabdelhak est actuellement incarcéré en France dans le cadre d'une enquête pour trafic de stupéfiants, selon une source judiciaire française.

Mohammed Benabdelhak
Mohammed Benabdelhak © France 3 Picardie

Rappel des faits


Le 13 avril 2014, un commando d'hommes armés avait tenté de pénétrer dans la maison d'arrêt de Saint-Gilles, dans l'agglomération bruxelloise, ouvrant le feu à l'arme lourde.

Les enquêteurs ont la conviction qu'ils tentaient de libérer Mohamed Benabdelhak, 35 ans, une figure du grand banditisme, soupçonné d'avoir été un acteur important de l'importation de cannabis marocain en France.

D'après une source proche du dossier, l'avocate avait rendez-vous avec son client au parloir le jour de cette évasion avortée.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société drogue faits divers