Une employée de la préfecture de l'Oise impliquée dans un trafic de permis de conduire

© France 3
© France 3

Une employée de la préfecture de l'Oise a été placée la semaine dernière en détention provisoire pour corruption passive, dans le cadre d'un trafic présumé de permis de conduire, a-t-on appris ce vendredi de source judiciaire.

Par avec AFP

La personne écrouée est une femme âgée d'une cinquantaine d'années, a-t-on appris auprès du parquet de Beauvais. Deux complices présumés, extérieurs à l'administration, ont également été placés en détention provisoire et mis en examen pour corruption active.
La fonctionnaire aurait eu accès, dans le cadre de ses fonctions au sein du service des cartes grises, permis de conduire et cartes nationales d'identité, au logiciel permettant d'agir sur le nombre de points des permis de conduire. Plusieurs dizaines de conducteurs auraient ainsi obtenu des points illégalement.

"C'est la vigilance du personnel de la préfecture qui a permis de dévoiler cette affaire", a déclaré la sous-préfète Fabienne Decottignies à l'AFP.
"Il arrive parfois que des personnes ayant accès à ce type de logiciels subissent des pressions. Certains cèdent parfois, pour des raisons variées", a indiqué une source proche du dossier.

La préfecture a porté plainte et saisi le procureur de la République tandis que l'antenne de la police judiciaire (PJ) de Creil est en charge de l'enquête.

En mai dernier, une vaste escroquerie au permis de conduire, par laquelle des centaines de personnes fortunées, dont plusieurs personnalités, ont pu obtenir le document sans passer l'examen, avait été démantelée dans les Hauts-de-Seine.

"De façon globale, la politique de contrôle interne a été renforcée au fil des années", a souligné Mme Decottignies.

Sur le même sujet

Les + Lus