Amiens : l'exercice de sécurité est terminé

Publié le Mis à jour le

Cet exercice simulait un accident industriel sur l'un des sites Seveso de la zone industrielle nord d'Amiens. Les informations ci-dessous sont donc fictives...

Le scénario imaginé par la Préfecture était le suivant :

Ce jeudi, à 9h22 précises, un incident est survenu sur le site de la société Ajinomoto située dans la zone industrielle nord d'Amiens, un  site classé Seveso haut en raison du niveau de dangerosité des matières stockées sur place.

L'incident imaginé ce jeudi matin est une fuite d’ammoniac pendant le dépotage d’un camion. 

288 personnes ont été confinées sur le site de l'entreprise, comme cela est prévu par le plan particulier d’intervention (PPI).

durée de la vidéo: 01 min 48
Simulation d'un accident industriel à Amiens Nord


C'est l'efficacité de ce plan qui était aujourd'hui testée, notamment la coordination des services de secours et de sécurité.

durée de la vidéo: 01 min 47
Bilan de l'exercice Seveso par le Préfet


Pour vérifier tout cela, les conditions réelles d'intervention ont donc été créées : un périmètre de confinement de 1400 mètres a été mis en place autour de la zone d'accident, comprenant l’ensemble de l’espace industriel nord d’Amiens ainsi que le quartier d’habitation de Longpré-les-Amiens, où se trouve une école dont les élèves sont pris en charge par leurs enseignants

Un bilan humain et matériel a même été imaginé : selon le scénario, cinq personnes au moins sont blessées et une dizaine de personnes ont été prises en charge par les services de secours et les hôpitaux pour une détresse respiratoire. S'agissant d'une fuite depuis la citerne d'un camion, aucun dommage sur les bâtiments n'a été retenu.

Quarante-cinq sapeurs-pompiers, une trentaine de gendarmes et une vingtaine de policiers ont été mobilisés.

Tous les accès à l’espace industriel nord d’Amiens et au quartier d’habitation Longpré-les-Amiens ont été coupés à la circulation. La rocade nord d’Amiens a également été coupée mais quelques minutes seulement dans le cadre de l’exercice. Le réalisme a été poussé jusqu'à empêcher les trains de marchandises de traverser l’espace industriel nord d’Amiens.

La consigne principale à l’adresse des personnes présentes dans le périmètre, qu’elles y résident ou qu’elles y travaillent, était le confinement : cesser toute activité et s’enfermer dans le bâtiment le plus proche (ne pas rester dans un véhicule) en bouchant toutes les arrivées d’air, arrêter la ventilation et la climatisation.