Bilan de la ZSP Amiens-Nord : un quartier (un peu) apaisé

Le bilan de la Zone de sécurité prioritaire Amiens-Nord est positif, selon la Préfecture, à l'appui de chiffres révélateurs. Sur le terrain, les policiers confirment.

Le brigadier-chef Lenoir dirige les patrouilleurs de la ZSP Amiens-Nord.
Le brigadier-chef Lenoir dirige les patrouilleurs de la ZSP Amiens-Nord. © France 3
Le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve avait fait le déplacement dans la capitale picarde, vendredi 12 juin, pour parler réforme territoriale mais aussi sécurité. Il a annoncé vouloir faire perdurer la Zone de sécurité prioritaire (ZSP) d'Amiens Nord, dont le joli bilan a été publié par la préfecture quelques jours plus tard.

Police et proximité


Cette ZSP a été mise en place il y a deux ans et demi, après un été de violences urbaines. Depuis, dans ce quartier qui rassemble 20% des Amiénois, les violences ont diminué de 76,4%. La plupart des indicateurs sont au vert, certains sont seulement stables.

Sur le terrain, les policiers témoignent d'un quotidien qui a changé. Ils assurent qu'ils peuvent à nouveau patrouiller à pied, chaque jour, voire entrer dans des halls d'immeubles, sans avoir besoin de mobiliser de nombreux effectifs.

durée de la vidéo: 01 min 55
Amiens Nord, quartier apaisé ?


Aménagement, prévention et sanction


Ce sentiment d'apaisement s'expliquerait à la fois par des aménagements urbains - vidéosurveillance, comblement d'un hall fréquenté par les trafiquants -, des démantèlements de réseaux de trafic de drogue chaque semaine et une action de dialogue et de suivi personnalisé auprès des mineurs, en collaboration avec l'éducation nationale.

Le milieu du tunnel


Mais des habitants se plaignent toujours de la situation dans les halls d’immeubles. Et pour les journalistes, il est encore parfois délicat de travailler dans le quartier. Sur notre tournage, certains esprits se sont rapidement échauffé, à la vue de notre caméra autour des policiers.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société drogue