Dimanche 27 avril réderie d'Amiens, le plus grand vide grenier de Picardie

Dès 5 heures du matin pour les plus matinaux, le centre ville d'Amiens va se transformer en un immense vide grenier. Une ambiance festive qui offre aux nombreux chineurs de dénicher parfois l'objet rare et inattendu à bon prix !

© France 3 Picardie
Amiens propose deux réderies, une en automne et l'autre au printemps. Le vide grenier d'Amiens est le plus important du nord de la France après celui de Lille. Près de 2 000 exposants vont se partager les 51 rues du centre ville, soit 15 000 m2. 15 km de trottoirs. La réderie d'Amiens existe depuis une trentaine d'années dans sa forme actuelle. Avec plus de 80 000 visiteurs, elle rassemble des chineurs venus d’Allemagne, de Belgique, des Pays-Bas, du Canada, d’Italie, et même d’Australie !

Un peu d'histoire : 

La première réderie amiénoise date de 1909, elle n’est devenue une véritable institution que depuis les années 60. 


Comment est né le mot réderie ?

Au début du XXème siècle, la Société Savante et Littéraire Amiénoise, décernait les prix d’un concours sur les définitions de "L’REDERIE" et "REDER".
C’est un certain Camille Dupetit, qui obtint le premier prix avec la définition suivante :

"C’est le Marché de la place Saint Firmin, où l’on vend toutes sortes de choses qui n’ont pas beaucoup de valeur et qui ont déjà servi. C’est là que tous les rédeux vont chercher ce qu’il leur faut pour leur réderie, ou ce qu’il leur manque comme outils. Ils trouveront là, ce dont ils ont besoin, pour pas grand chose" 
Le Marché à Réderie se tenait chaque samedi et dimanche, sur la place Saint-Firmin, dans le bas de la rue St-Jacques et rues au Lin, Hotoie, Condé, Metz et Sœurs grises. "Réder" : faire chez soi et pour son compte, un métier qui n’est pas le sien, et souvent sans outils ni ce qu’il faut pour ça.


Dans les autres régions de France la réderie est appelée brocante ou vide grenier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
idées de sorties