• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

[DOSSIER] Avec la disparition du club de l'ALMVB, une page se tourne

Avec un déficit de 350 000€, le club doit fermer définitivement / © ALMVB
Avec un déficit de 350 000€, le club doit fermer définitivement / © ALMVB

L'équipe élite de l'ALMVB devait reprendre le championnat ce samedi, mais à cause d'un déficit cumulé de 350.000 euros, le club a décidé de déposer le bilan. Cette disparition laisse 13 salariés sur le carreaux et 200 licenciés orphelins

Par Célia Mascre

On l'a appris mardi dernier, l'Amiens Longueau Métropole Volley-Ball (ALMVB), en liquidation judiciaire, ferme définitivement. La nouvelle direction a ainsi annoncé que le déficit du club s'élève à 350 000€. Cette somme serait liée à des cotisations URSAFF non payées depuis plusieurs mois.

"On allait vivre une belle aventure avec des objectifs certains et des possibilités de voir un peu plus haut" regrette Clément Bevillacqua, l'entraîneur, qui dit ressentir "beaucoup de déception et beaucoup de tristesse". 

Le club vit avec des déficits depuis plusieurs années "à cause" d'une ascension sportive fulgurante : trois montées en quatre saisons, un passage du monde amateur au monde professionnel. Le budget n'a pas immédiatement suivi : ce n'est qu'en 2014 qu'Amiens Métropole double sa subvention avec pour objectif la Ligue A. "On a égalé des équipes qui avaient des budgets de 200 à 300 000 euros de plus que nous"

Dossier : disparition du club de volley féminin d'Amiens
Un dossier réalisé par Emilie Montcho, Gontran Giraudeau et Cédric Delangle ; avec Madeleine Audoynaud, Libéro de l'ALMVB ; Clément Bevillacqua, entraîneur de l'ALMVB ; Bruno Asnar, ancien président (2014-2016) de l'ALMVB ; Guillaume Duflot, vice-président d'Amiens métropole en charge des sports ; Sébastien Martin, manager général - ancien entraîneur de l'ALMVB ;

 

Sur le même sujet

Il y a vingt ans, Robert Mugabe, ancien président du Zimbabwe, visitait Amiens

Les + Lus