Cet article date de plus de 4 ans

Étudiant arrêté sur le campus à Amiens : le président de l'université se veut rassurant

Quelles mesure de sécurité sur le campus à Amiens ? La question se pose, après l'arrestation d'un étudiant de 17 ans, hier, pour avoir posté l'annonce d'une attaque à l'université sur sa page Facebook.
Le président de l'université Jules Verne était l'invité de notre JT ce midi, au lendemain de l'arrestation d'un étudiant ayant publié sur Facebook l'annonce d'une possible attaque sur le campus d'Amiens. 

Mohammed Benlahsen se veut rassurant, précisant qu'une cellule de crise a été créée en janvier 2015 et que "des vigiles et des affichages" ont été mis en place. De même, une adresse mail spécifique a été créée pour les signalements (vigilance@u-picardie.fr)

M. Benlahsen a salué l'"effort exemplaire de l'Etat" qui a "fait un travail remarquable" ajoutant qu'on "ne peut pas accepter une quelconque négligeance" après les attentats à Paris et ailleurs. 


Malgré tout, l'université de Picardie a la particularité d'être étalée sur plusieurs site et d'être ouverte. Ce qui complique la tâche en ce qui concerne la sécurité des étudiants...

L'étudiant en PACES (première année commune aux études de santé) est décrit comme un "bon élève". Agé de 17 ans, il a été arrêté hier pour "menaces de mort". D'après nos informations, il est toujours en garde-à-vue.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers djihad université éducation société justice