• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le MEDEF Picardie se mobilise pour l'emploi

© MEDEF Picardie
© MEDEF Picardie

Comment relancer la dynamique de création d'emplois en France ? Le MEDEF a quelques idées. Il vient de publier un petit livret avec des propositions, ainsi que tout un arsenal de communication pour se faire entendre. 

Par Halima Najibi

La création d"un million d'emplois d'ici à 2020, c'est possible souligne le MEDEF. Et pour convaincre les français, les patrons lancent une campagne de nouvelles propositions dans un livret jaune. Le MEDEF a dévoilé ce mercredi 24 septembre tout un arsenal de communication (distribution de pin's aux chefs d'entreprise, labellisation d'opérations en faveur de l'emploi, création d'un hastag  (#1million),    
Les chefs d’entreprise sont prêts à s’engager pour trouver des solutions, et débattre autour de quatre axes de réformes à adopter dès aujourd'hui.

 

Pour Pierre Gattaz, Président du MEDEF : « La France n’est pas condamnée à demeurer avec 5 millions de chômeurs. Les chefs d’entreprise en sont convaincus. En lançant une grande opération de mobilisation, et en mettant sur la table des propositions pour favoriser la création d’emplois, le MEDEF et ses adhérents proposent, agissent et lancent des débats. Ce qui est important, c’est d’avoir désormais un objectif clair et partagé : la création d’emplois ! J’espère que tous nos partenaires nous rejoindront autour de cette ambition. »

 

Le MEDEF Picardie se mobilise en faveur de la poursuite du projet Canal Seine Nord Europe.

Une infrastructure importante selon lui pour les entreprises et les emplois dans les régions Nord Pas-de-Calais, Ile-de-France et Picardie. Une proposition qui s'ajoute à celles énoncées dans le "petit livret jaune" du MEDEF.

 

Quels sont les axes prioritaires pour les patrons ? 


Le Medef souhaite tout d'abord la simplification du dialogue économique et social, il demande également à déréglementer le Code du travail. Le deuxième axe d'action important pour relancer l'emploi, serait pour le MEDEF l'amélioration de la compétitivité-coût des entreprises grâce à l'allègement des charges sociales et patronales. Selon le constat du MEDEF les marges des entreprises françaises sont parmi les plus faibles d’Europe et ne cessent de baisser depuis 2007. Pour les entreprises cette marge est la première source de financement et donc d'investissement. Les chefs d'entreprise prônent également la simplification et la réduction de la fiscalité des entreprises.Troisième axe d'actions, favoriser l'investissement et notamment dans le BTP  Enfin, le Medef défend le déblocage rapide de "verrous" sociaux". Revoir les "seuils" pourrait permettre de créer entre 50 000 et 100 000 emplois sous 3 an, selon le MEDEF. 

 
 

 

 

Sur le même sujet

Dominique Riquet : "il faut avoir une écologie qui soit appuyée sur une transition économique"

Les + Lus