Cet article date de plus de 3 ans

Une faible mobilisation contre le Front national à Péronne, dans la Somme

À Péronne, seule une quinzaine de personnes a répondu présent à l'appel de militants de la France Insoumise, de la Ligue des droits de l'homme et des jeunesses communistes. Le signe que l'attitude face au FN a bien changé depuis les manifestations de 2002.
© Laurent Pénichou / France 3
Il y a quinze ans, des milliers de manifestants défilaient contre le Front national, qualifié au second tour de l'élection présidentielle de 2002. Aujourd'hui, la présence de Marine Le Pen ne provoque plus la même stupeur ni le même émoi.

Il reste malgré tout quelques irréductibles, comme à Péronne, dans la Somme, où la candidate du FN a recueilli 28,5% des suffrages.

À l'appel des militants de la France Insoumise, de la Ligue des droits de l'homme et des jeunesses communistes, un rassemblement s'est tenu contre Marine Le Pen. Il n'a toutefois rassemblé qu'une quinzaine de personnes, soit à peine plus que le nombre de militants frontistes qui tractaient au même moment sur le marché.

Le plus important c'est que les gens fassent le choix qui leur semble meilleur


S'ils approuvent le choix de Jean-Luc Mélenchon de ne pas donner de consigne de vote, ils n'en sont pas moins opposés à Marine Le Pen. "On n'est pas un parti, on est un mouvement, donc le plus important c'est que les gens fassent le choix qui leur semble meilleur" explique Pierre-Alex Blondel, militant de la France Insoumise.

"Une chose est sûre" ajoute-t-il, "c'est qu'il y aura aucun bulletin de notre part pour Marine Le Pen, ça c'est une certitude."

durée de la vidéo: 00 min 33
Rassemblement anti-FN à Peronne (Somme) : "'Il y aura aucun bulletin de notre part pour Marine Le Pen"

Un discours ambigu? Pas pour le jeune homme, qui  "veut aussi faire barrage à l'oligarchie que représente Emmanuel Macron, le candidat de la finance". "Obligatoirement, il y a un choix à faire, c'est pour ça qu'on laisse les gens faire le choix qui leur semble juste."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rassemblement national politique