Pollution : Atmo annonce un épisode pour demain dans le Nord et le Pas-de-Calais

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall
Un capteur de pollution atmosphérique proche d'une route passante. Image d'illustration.
Un capteur de pollution atmosphérique proche d'une route passante. Image d'illustration. © VGC / MAXPPP

La présence d'un anticyclone sur les Hauts-de-France empêche la dispersion des particules PM10, produites par l'activité économique et la circulation. Les recommandations...

Atmo Hauts-de-France prévoit un épisode de pollution aux particules PM10 sur le Nord et le Pas-de-Calais demain, jeudi 13 janvier.

Les particules PM10 sont des particules en suspension. Leurs origines principales sont liées à l'activité économique (industrielle et agricole), au trafic automobile et au chauffage.

Présence de l'anticyclone

Les émissions de particules de notre territoire ont tendance à s'accumuler. Les concentrations ambiantes sont en train d'augmenter sur le Nord et le Pas-de-Calais.

Elles devraient rester inférieures au seuil ce mercredi mais devraient le dépasser demain. Les conditions météorologiques actuelles (vents faibles, pression élevée) ne permettent pas une bonne dispersion des polluants dans l’air. Cet épisode est favorisé par la présence de l'anticyclone et des mauvaises conditions de dispersion.

Recommandations

Les Préfets informent que des mesures recommandées ou obligatoires pour la réduction des émissions de polluants, adaptées selon la situation, sont disponibles auprès des préfectures de département. L’ensemble des recommandations est disponible sur les sites internet des préfectures.

. utiliser les moyens de transport les moins polluants : vélo, transports en commun, covoiturage...

. réduire la vitesse de circulation

. réduire les émissions de polluants des acteurs économiques (industrie et agriculture)

. maîtriser les consommations énergétiques liées au chauffage (notamment au bois, émetteur de polluants atmosphériques)

. ne pas brûler des déchets verts à l’air libre

Réponses aux 4 questions les plus fréquentes

  • Peut-on sortir avec un nourrisson pendant un épisode de pollution ? Les sorties à l’extérieur peuvent être maintenues mais de durée limitée, et à l’écart des sources de pollution (axes routiers).
  • Peut-on continuer à aérer son logement pendant un épisode de pollution ? En cas de pic de pollution, il est recommandé poursuivre les pratiques habituelles d’aération et de ventilation : aérer son logement 10 à 15 minutes, une à deux fois par jour.
  • Est-il recommandé de porter un masque en épisode de pollution ? Les masques sont souvent non-certifiés FFP1, notamment pour les cyclistes, donc quasi inefficaces vis à vis de la pollution atmosphérique. Il est plutôt recommandé de circuler calmement, et d’adapter son itinéraire, en s’éloignant des axes à fort trafic. Les recommandations ou obligations concernant le port du masque en lien avec l'épidémie de COVID sont quant à elles prioritaires et édictées par les autorités compétentes (ARS, Préfecture).
  • Est-on également exposé à l’intérieur de son véhicule ? L’habitacle d’un véhicule ne protège pas de la pollution de l’air présente à l’extérieur, et concentre même les polluants à l’intérieur. Il est recommandé d’aérer régulièrement son véhicule pour réduire la concentration des polluants à l’intérieur. Il est toutefois préférable d’éviter d’aérer son véhicule à proximité de sources de pollution (trafic dense, tunnels), et pendant les moments de la journée où le niveau de pollution est le plus élevé.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.