1993, VA-OM : l'affaire de triche la plus retentissante du foot français racontée par l'arbitre de la rencontre Jean-Marie Véniel

Publié le Mis à jour le
Écrit par Adrien Gavazzi

Jean-Marie Véniel a gardé le silence durant des années. Jusqu'à aujourd'hui. Et sa rencontre avec le journaliste Thibaut Martinez - Delcayrou. Son livre "Faute !" nous plonge dans les plus grandes polémiques arbitrales, dont l'emblématique affaire VA-OM.

"Au moment où je m’apprête à donner le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, Glassmann [un joueur de Valenciennes] vient me dire : “Monsieur l’arbitre, je viens porter réclamation. Je vous informe que le match a été acheté.”"

Du tristement célèbre VA-OM, Jean-Marie Véniel n'a rien oublié. On n'efface pas d'un coup de sifflet l'affaire de triche la plus retentissante du football tricolore

Arbitrant la rencontre de championnat entre Valenciennes et Marseille, Véniel a laissé bien des plumes sur la pelouse nordiste, ce 20 mai 1993.

Le match était payé d'avance pour que l'OM fasse un nul (ce sera finalement une victoire, 0-1) ; Bernard Tapie fut reconnu coupable, avec d'autres ; Jean-Marie Véniel n'y était pour rien.

Mais le parfum du soupçon lui a longtemps collé à la peau. Sa carrière en a pâti. 

Lassé du tumulte, il a remisé l'affaire dans un coin de sa tête, ne sortant du silence qu'ici ou là. Jusqu'à rencontrer le jeune journaliste sportif Thibaut Martinez - Delcayrou.

VIDEO. 18 juillet 1993: rétrospective complète de l'affaire OM-Valenciennes"

"S'il a accepté de témoigner, c'est parce que c'était pour un livre : il pouvait s'exprimer sur la longueur", se félicite le journaliste.

Son livre sur les grandes polémiques arbitrales, joliment intitulé Faute !, paraît ce jeudi aux éditions Hugo Sport. Le ballon rond occupe la moitié des chapitres. 

L'auteur est-il sincère quand, à nous autres Marseillais, il affirme que les pages les plus passionnantes de son bouquin son celles qui concernent VA-OM ?

Bernard Tapie, les magouilles à papa, le ballon des années 90 : tout un monde, pas toujours reluisant, défile sous nos yeux. 

Tapie, il rentrait dans votre vestiaire et au bout de trois minutes, vous étiez le meilleur arbitre du monde. Par contre, s’il n’avait pas besoin de vous, il pouvait passer devant vous et vous marcher sur le pied sans s’excuser.

Jean-Marie Véniel

Faute !

Jean-Marie Véniel balance sans retenue. Sur VA-OM, sur le reste aussi.

Arbitre de plusieurs matchs en compétition européenne, il raconte comment on a voulu le corrompre avec des prostituées, en Europe de l'Est.

À Milan, capitale de la mode, c'était à coups de costumes. 

Au tour précédent, nous avons eu des arbitres polonais. Ils sont venus avec une camionnette. Chacun est reparti avec une cuisine complète, offerte par le club.

Jean-Marie Véniel

Faute !

"Quand on leur donne la parole, on réalise que les arbitres ont énormément de choses à dire, affirme Thibaut Martinez - Delcayrou. Le problème, c'est qu'on leur tend rarement le micro."

Oubli réparé. "L'homme en noir, l'arbitre, passionne autant quand il se trompe qu'il laisse indifférent quand il fait bien son travail. Son histoire n'est jamais racontée".

Faute ! revient ainsi sur 15 des plus grands scandales qui, dans le monde entier et dans tous les sports, ont émaillé un siècle d'arbitrage : les polémiques sur les insultes à caractère raciste proférées par l'arbitre roumain de PSG-Istanbul, la corruption qui gangrène le monde de la boxe, la médaille volée des avironneurs français ou le titre mondial de rugby offert à Mandela en 1995 au détriment des Bleus.