• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

4 conseils pour éviter les noyades sur les plages des Hauts-de-France

© Anne Fleur Lespiaut / FTV
© Anne Fleur Lespiaut / FTV

Avec les pics de chaleur, beaucoup de vacanciers posent leur serviette sur les plages des Hauts-de-France. Mais ce littoral, fait de reliefs et de courants puissants, est plus dangereux qu’il n’y paraît. Voici quelques conseils pour s'y baigner en toute sécurité.

Par Marie-Charlotte Perrier

Dimanche 21 juillet, un baigneur s’est fait surprendre par une bâche sur la plage de Quend, dans la Somme. En arrêt respiratoire, l’homme a été héliporté vers l’hôpital d’Amiens avec un pronostic vital engagé. Ce type d'accident se produit régulièrement sur les plages de notre région à cause des courants et de la topographie du site.


Faire attention aux bâches

Les bâches représentent le principal danger des plages des Hauts-de-France. Ces cuvettes, très répandues sur notre littoral, se vident parfois violemment à marée descendante provoquant chaque année des accidents. "Nos côtes sont composées de beaucoup de reliefs comme des trous d’eau ou des bâches, confirme Colin Devos, infirmier et pompier volontaire à la caserne de Fort-Mahon. Ces reliefs créent des mouvements d’eau avec le large et piègent les nageurs".  

La plupart des gens se noient parce qu’ils luttent contre le courant et finissent par s’épuiser


Dans ce cas, la meilleure chose à faire est de se laisser porter par le courant, jusqu’à pouvoir sortir latéralement et retourner vers la plage. "Il ne faut jamais résister, alerte Gérard Bordji, président des Sauveteurs en mer du Crotoy. La plupart des gens se noient parce qu’ils luttent contre le courant et finissent par s’épuiser". En cas d’épuisement justement, le mieux est de faire la planche et de se laisser porter par le courant jusqu’à ce que les sauveteurs vous repèrent et viennent vous chercher.


Surveiller les marées

La tranquillité apparente de la baie de Somme est dangereuse. À l’horizon, les vacanciers admirent la mer qui remonte doucement sur la plage.

Je connais le potentiel mortel de cette marée en 5 ou 10 minutes


En réalité, les rieux se remplissent très vite et encerclent les touristes qui se retrouvent piégés. "Je connais le potentiel mortel de cette marée en 5 ou 10 minutes. Si je me trompe de 5 ou 10 min, je ne passe plus, reconnaît Arnaud Lengignon, guide nature au Crotoy. Ce qui est fascinant, c’est que tout cela se fait dans un paysage de calme absolu. Visuellement, rien ne me pousse à prendre mes jambes à mon cou".
 
Pour ne pas tomber dans le piège de l’estuaire, les secouristes conseillent aux promeneurs novices de consulter les horaires de marées et de ne pas s’aventurer dans la Baie sans guide.
 
Littoral picard, les mesures de sécurité lors des grandes marées
 

Prévenir ses proches

Pour limiter les risques, il est aussi important de prévenir ses proches avant d’aller se baigner. Ces derniers pourront donner l’alerte si vous mettez trop de temps à revenir sur la plage. Les sauveteurs conseillent également aux parents de ne pas quitter leur enfant des yeux pour éviter qu’il n’aille à l’eau tout seul. L’idéal est également de connaître les numéros d’urgence : le 18 ou le 112 pour les pompiers, le 196 si vous êtes témoin ou victime d’un accident en mer.


Ecouter les professionnels

Le meilleur moyen d’éviter la noyade est de faire confiance aux secouristes. Privilégiez les zones de baignades surveillées, respectez les drapeaux hissés sur les plages et n’hésitez pas à vous renseigner sur les risques auprès du poste de secours avant de piquer une tête. "La plupart des noyades se produisent à cause de l’ignorance des baigneurs, regrette Colin Devos. Certains vont se baigner en mer comme dans une piscine, sauf que les conditions sont totalement différentes". Le pompier volontaire, également sauveteur en mer, affirme avoir secouru 10 personnes la semaine dernière au large de Quend.

En revanche, les noyades par hydrocution sont assez rares sur notre littoral par rapport aux nombres d’accidents rapportés sur les plages du sud de la France. "Chez nous, l’écart de température entre l’eau et l’air est assez minime" explique Colin Devos. Ce constat n’empêche pas d’être prudent lorsque l’on rentre dans l’eau, surtout après s’être exposé longtemps au soleil.

En restant vigilant et en respectant ces conseils, vous pourrez profiter du charme des plages de notre littoral en toute sécurité !
 

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus