Cet article date de plus de 4 ans

Qui est Patricia Chagnon, élue FN à Abbeville et coqueluche de Russia Today ?

Immigration, sortie de l'Union Européenne, terrorisme... Patricia Chagnon, élue picarde du Front national, commente régulièrement l'actualité sur la chaîne Russia Today. Quelle est sa légitimité en tant qu'experte, et dans quelle mesure ne se fait-elle pas le relais de son parti ?
Patricia Chagnon, élue FN, intervient régulièrement sur la chaîne Russia Today pour commenter l'actualité
Patricia Chagnon, élue FN, intervient régulièrement sur la chaîne Russia Today pour commenter l'actualité © Capture d'écran / FTV
Ruban tricolore, croix autour du cou, Patricia Chagnon commente, depuis Amiens, Abbeville, Lyon ou Washington, l'actualité française pour la chaîne internationale Russia Today. En l'espace de deux mois, l'élue a bénéficié de plus d'une heure d'antenne pour... dérouler le programme du Front National. 

Immigration, sortie de l'Union Européenne, terrorisme, Marine Le Pen... Autant de sujet qui reviennent dans ses interventions. Mais pourquoi RT est cliente des personnalités d'extrême-droite ?

Une autre vision du monde

On a posé la question à RT. Après deux semaines d'attente, voici la réponse reçue par mail : "RT ne complète pas seulement une vision du monde, mais en donne une meilleure représentation que les médias dominants"

Moscou a développé ces dernières années ses médias publics à destination de l'international avec pour objectif de faire entendre son point de vue sur les dossiers internationaux. Mais RT et Sputnik ont été accusés, notamment par le Parlement européen, d'être des supports de "propagande" du Kremlin. 

Pour Françoise Daucé, Directrice d'études à l'EHESS, "RT France parle à certains auditoires assez radicaux, à l'extrême gauche, mais surtout à l'extrême droite". 

durée de la vidéo: 06 min 26
Qui est Patricia Chagnon, élue FN et coqueluche de Russia Today ?

RT dans le viseur de Macron

Récemment, le secrétaire général d'En Marche! Richard Ferrand a accusé que Russia Today et Sputnik pourraient oeuvrer contre la candidature d'Emmanuel Macron.

Réponse de la chaîne : "RT rejette catégoriquement toutes les allégations selon lesquelles notre chaîne participerait à la divulgation de fausses informations en général et concernant la personne d'Emmanuel Macron ou l'élection présidentielle à venir à France" 


Patricia Chagnon a quant à elle été poursuivie pour diffamation à cause d'une tribune publiée dans le magazine municipal d'Abbeville. Elle y écrit, sur le maire, de la ville, qu'il "est prêt à tout pour se faire élire. Il n’est pas à une affaire prêt pour continuer à profiter des privilèges à gérer et endetter la commune au profit de quelques-uns et au détriment du peuple qui l’a élu."

Le maire Nicolas Dumont a porté plainte et s'est constituant partie civile.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias économie