RC Lens : Daniel Percheron dément encore vouloir devenir président du club

Daniel Percheron dément une nouvelle fois vouloir prendre les commandes du RC Lens. / © MaxPPP
Daniel Percheron dément une nouvelle fois vouloir prendre les commandes du RC Lens. / © MaxPPP

Le président PS du Conseil Régional du Nord Pas-de-Calais, Daniel Percheron, a un nouvelle fois démenti vouloir devenir celui du Racing Cub de Lens à la fin de son mandat, dans un entretien paru dans La Voix du Nord.

Par YF

"Ah non, non, non, du tout", a répondu en riant Daniel Percheron à nos confrères de La Voix du Nord qui lui demandaient s'il était intéressé par la présidence du Racing Club de Lens. "C’est à mille lieues de mes préoccupations. Car Gervais Martel est président et je suis fidèle en amitié. Il a dans sa poche l’âme du Racing et je me vois mal me transformer en pickpocket." "Car c’est le foot business et être président nécessiterait pour ce club faire œuvre de rigueur", ajoute-t-il non sans une certaine pointe d'ironie. "Et puis, je suis trop compétent en football". Début octobre, il avait déjà nié au micro de France Bleu Nord lorgner cette fonction. "Comme disait le Général de Gaulle : "Ce n’est pas à 73 ans que l’on devient dictateur".  On peut transposer ceci au football. Je suis passionné de football, mais on ne devient pas Jean-Michel Aulas à 73 ans".

Ces derniers mois, le président sortant du Conseil régional Nord Pas-de-Calais s'est pourtant beaucoup impliqué en coulisses auprès de son "club de coeur", alimentant les rumeurs sur ses ambitions footballistiques abondamment relayées par le milieu politique régional. Fin juin, il a accompagné Gervais Martel devant la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG) pour convaincre le "gendarme financier" du football français de maintenir les Sang et Or en Ligue 2. Fin septembre, il s'est rendu à Bakou en Azerbaïdjan pour rencontrer Hafiz Mammadov, l'actionnaire majoritaire du RCL, et tenter de le convaincre d'ouvrir le capital afin de faire rentrer de nouveaux investisseurs. Mais Gervais Martel s'était plaint dans un communiqué de ne pas avoir "été informé au préalable" de ce rendez-vous sur les bords de la mer Caspienne. 

A l'issue de cette rencontre avec Daniel Percheron, Hafiz Mammadov a accepté de venir à Lens le 19 novembre pour une inauguration privée du Stade Bollaert-Delelis rénové, à laquelle les médias ont été récemment conviés. L'homme d'affaires azerbaïdjanais sera-t-il bien présent ce jour-là ? Des annonces importantes seront-elles faites pour l'avenir du club ? La semaine dernière, Grégory Maquet, le PDG belge du groupe immobilier Century 21 Bénélux, a affirmé au journal L'Equipe avoir transmis une offre de reprise de RC Lens 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dimanche en politique - 30 ans après l'affaire du voile à Creil, reste-t-il des traces ?

Les + Lus