Régionales : quand Pierre de Saintignon revendique le soutien des "chrétiens de la région Nord Pas-de-Calais Picardie"

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord

Le candidat socialiste aux élections régionales Pierre de Saintignon affirme avoir le soutien des chrétiens de la région. Vraiment ? 

"Les Chrétiens prennent position et appellent à voter #PourNous"." Le tweet posté par le compte de Pierre de Saintignon interpelle. Il est confirmé par l'intitulé d'une invitation à la presse : "Appel des chrétiens de la région Nord Pas-de-Calais Picardie à faire barrage face au Front National." "Les" chrétiens appelleraient donc tous d'une seule voix à voter pour la liste du candidat PS... Surprenant. Du jamais vu dans l'histoire électorale récente. Qui demande un décryptage.

En fait, le tweet de Pierre de Saintignon mène vers un communiqué plus long signé par une trentaine de personnalités. Elles se revendiquent "chrétiennes". Sont-elles "les" chrétiens ? "Des" chrétiens plutôt. Des chrétiens dont la plupart sont déjà proches (ou élus) depuis longtemps du PS : Jacques Richir, adjoint de Martine Aubry à Lille, Jean-Luc Deroo, ancien maire PS d'Halluin, Jean-Pierre Balduyck, ancien maire PS de Tourcoing, Pascal Percq, ancien directeur de service à la mairie de Lille, Denise Cacheux, ancienne députée PS... Le frère dominicain Michel Froidure ou l'ancien président de l'association Habitat et Humanisme, André Coliche font aussi partie des signataires. Une trentaine de "personnalités", qui ne peuvent à l'évidence, par leur nombre, leur profil, leur proximité politique avec le PS, se revendiquer de tous les chrétiens de la région Nord Pas-de-Calais Picardie. 

durée de la vidéo: 01 min 35
Appel d'une trentaine de chrétiens en faveur de Pierre de Saintignon


Tous "appellent à à voter pour la liste de Pierre de Saintignon, le 6 décembre dès le premier tour des élections régionales." Ils écrivent : "Chrétiens, face à l'échéance des élections régionales en France et spécialement dans notre région Nord-Pas de Calais- Picardie, nous ne pouvons nous taire. (..) Nous ne pouvons nous taire en constatant que d'autres partis de droite, au lieu de se distinguer de tels propos, courent derrière lui. Au risque d'en perdre leur âme. Nous avons entendu nos évêques récemment réunis à Lourdes nous demandant de privilégier « l'accueil, la fraternité et la confiance » et non « les peurs, les rejets, les murs dressés, les replis sur soi ». 

"L'Église catholique ne s'affilie à aucun parti"

Pourtant, ce mardi, presque au même moment, Mgr Ulrich, évêque du diocèse de Lille, publiait un texte "à l'approche des élections régionales". Il y précisait clairement que l'Eglise catholique n'appelait pas à voter pour un parti mais appelait chacun à être vigilant par rapport aux partis qui prônent une politique d'exclusion : "L'Église catholique ne s'affilie à aucun parti et ne reconnaît à aucun programme une parfaite adéquation avec son enseignement social. Mais tout langage qui exclut l'autre, parce qu'il est autre, n'est pas compatible avec l'enseignement du Christ."

Le centriste et chrétien Denis Vinckier est, lui, présent sur la liste de Xavier Bertrand (LR). Mais il ne veut pas polémiquer face à cet appel en faveur de Pierre de Saintignon : "Ce qui est important c'est qu'on reste dans des positions de dialogue et d'écoute. On est face à un danger majeur. Il faudra tous se mobiliser pour le second tour. Mais il faut que ce soit clair : il n'y a pas un vote chrétien." L'équipe de Pierre de Saintignon semble avoir essayé de faire croire le contraire. Maladresse ? Tentative de raccolage électoral ?