• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Régionales - Rousseau : “La transformation écologique, c'est 50 000 emplois”

Sandrine Rousseau, candidate EELV. / © AFP
Sandrine Rousseau, candidate EELV. / © AFP

Près de 50.000 emplois peuvent être créés en cinq ans par "la transformation écologique" en Nord-Pas-de-Calais/Picardie, a estimé lundi l'écologiste Sandrine Rousseau, tête de liste EELV-Parti de gauche pour les élections régionales de décembre.

Par AFP

"La transformation écologique et sociale dans notre région, c'est près de 50.000 emplois uniquement sur les cinq prochaines années", a jugé la candidate de cette liste d'union rassemblant aussi des frondeurs socialistes sur France Bleu Picardie. "Ce n'est pas l'environnement après l'emploi, c'est l'environnement pour l'emploi, pour l'égalité des territoires et pour l'agriculture et la santé", a ajouté Mme Rousseau, enseignante-chercheuse en sciences économiques à l'université Lille 1.

Selon elle, près de 30.000 emplois pourraient être créés "rien que sur les services publics et les services aux personnes" et la région doit également soutenir l'industrie "qui doit se réformer". "Nous avons le devoir non seulement d'accompagner les industries mais de les développer. Arcelor Mittal, Arc International et d'autres industries ont déjà pris ce virage là (de la transition énergétique)", a-t-elle estimé.

"Un calcul-carbone"

Dans un territoire fortement touché par le chômage (près de 13%), Mme Rousseau estime aussi qu'"il faut absolument mener le bras de fer avec l'Etat pour que nous ne fusions pas nos deux régions avec des dotations en baisse". Elle plaide également pour que la région favorise l'emploi local dans l'attribution de marchés publics en imposant des critères environnementaux.

"Dans les marchés publics, nous allons mettre en place un calcul-carbone: plus les salariés viendront de loin, plus il y aura des points négatifs sur le marché public et moins l'entreprise a de chance d'être prise", a avancé l'écologiste qui souhaite notamment faciliter aux artisans l'accès à ces marchés. "Les artisans ce sont des emplois qui sont ici et qui ne sont nulle part ailleurs. Nous région, nous avons le devoir absolu de développer ces entreprises", a-t-elle avancé.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus