• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Ryanair assure ne pas avoir à dédommager les clients lésés par les grèves

Photo d'illustration. / © PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP
Photo d'illustration. / © PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

Et une partie des clients voulant recouvrer des indemnités devront se présenter au tribunal en Irlande.

Par @F3nord

Mauvaise nouvelle pour les usagers de Ryanair qui n'ont pas pu avoir leur vol à l'aéroport belge de Charleroi, lors de la grève du 28 septembre : la compagnie aérienne irlandaise ne se sent pas du tout obligée de rembourser ses clients lésés à cause des retards et des annulations, même si elle rembourse les billets.

"Aucune compensation (...) n'est due aux clients dont les vols sont annulés en raison d'une grève interne, ces grèves étant indépendantes de la volonté de la compagnie aérienne" avance la compagnie low-cost, qui s'appuie sur une décision du tribunal de commerce de Barcelone.
 

À cela s'ajoute un autre problème : la presse belge et notamment les quotidiens Le Soir et La Libre Belgique ont révélé jeudi que des clients souhaitent se faire indemniser devraient désormais se présenter à un tribunal en Irlande, ce qui risquerait de décourager toute nouvelle procédure. Nos confrères s'appuient sur un changement récent dans les conditions générales de vente, indiquant que "tout différend qui découle de, ou est en relation avec, ce contrat est de la compétence des tribunaux irlandais".

L'affaire est suffisamment grave pour que l'Union européenne se soit penchée sur la question, soupçonnant Ryanair de violer les droits des consommateurs.

 

"Fausses allégations"


Ryanair a contesté hier des "fausses allégations", niant avoir modifié ses conditions d'utilisation. Les demandes d'indemnisation impliquant des sociétés spécialisés dans le dépôt de ce type de requêtes sont traitées "par les tribunaux irlandais en vertu d'une clause juridictionnelle" datant de 2010 et qui vise à protéger les consommateurs des "pratiques abusives" de ces intermédiaires s'est défendu Ryanair.

Sont donc visées les sociétés spécialisées dans le recouvrement d'indemnités. En revanche, un client s'adressant directement à Ryanair "est libre de poursuivre sa réclamation devant les tribunaux belges s'il le souhaite" en cas de rejet de sa demande, a poursuivi la compagnie aérienne.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus