• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Sequedin : mobilisation autour d'un cocker menacé d'euthanasie après avoir mordu un homme de 84 ans

Un chien de race cocker, comme celui accusé d'avoir mordu violemment un octogénaire et menacé d'euthanasie. / © Thomas Millot
Un chien de race cocker, comme celui accusé d'avoir mordu violemment un octogénaire et menacé d'euthanasie. / © Thomas Millot

Une pétition est en ligne pour sauver un cocker de 6 ans qui a, violemment, agressé son maître de 84 ans, à Sequedin. Il venait de l'adopter une dizaine de jours plus tôt. 

Par F3 Web

La semaine dernière, un homme de 84 ans a été mordu par son cocker. Ses blessures étaient telles qu'il a du être amputé d'une main à cause de ses blessures, l'autre main a également été bien touchée. Il venait d'adopter le chien quelques jours plus tôt.

Le vice-président de la LPA (Ligue Protectrice des Animaux) de Lille Patrick Topart, ne "comprend pas ce qui a pu se passer." L'homme était habitué aux chiens, il avait apparemment, déjà eu des dobermans, des animaux réputés "dangereux", ce qui n'est pas le cas du cocker. C'est un "animal dominant", avec son "caractère",  mais de là à infliger de telles blessures c'est "du jamais vu", affirme Patrick Topart, "et ce n'est pas un grand chien".

Placé à l'isolement

En attendant, conformément à la réglementation sur les chiens mordeurs, durant 15 jours, l'animal est placé à l'isolement. Un vétérinaire doit le voir trois fois. En aucun cas, un chien mordeur ne peut être confié à l'adoption sans garantie de sécurité, précise le vice-président. En outre, la municipalité ou la justice peut encore ordonner son euthanasie.

Les personnes qui s'étaient occupées de l'animal avant son placement, ne comprennent pas. Jamais l'animal ne s'était montré agressif. Auparavant, il avait été adopté par une famille qui l'avait ramené au bout de quelques jours car il aurait "pincé" leur fille, mais pas de quoi le juger dangereux.

Pétition : Sauver un pauvre cocker de l'euthanasie

Animaux - Signez la pétition : Sauver un pauvre cocker de l'euthanasie

Aujourd'hui, une habitante de Mons-en-Baroeul a lancé une pétition en ligne pour sauver l'animal, qui risque fortement d'être euthanasié. A l'heure qu'il est, elle a déjà recueilli 5650 signatures.

Sur le même sujet

Le saxophoniste Arnold Pol joue Jubel

Les + Lus