Somme : les Gilets jaunes de Flixecourt écartent François Ruffin

Le groupe souhaite prendre ses distances avec le député La France Insoumise au nom de "l'indépendance politique". 

François Ruffin lors du rassemblement Gilets jaunes à Paris, le 26 novembre.
François Ruffin lors du rassemblement Gilets jaunes à Paris, le 26 novembre. © MaxPPP
A Flixecourt, dans la Somme, les Gilets jaunes ont indiqué qu'ils souhaitaient prendre leurs distances avec le député LFI François Ruffin, au nom de "l'indépendance politique". Le député "Insoumis" s'était montré à plusieurs reprises aux côtés de ces Gilets jaunes de sa circonscription, se voulant "passerelle" entre le mouvement local et Paris

Un soutien "très honnête", estime Christophe Ledoux, un des responsables du mouvement à Flixecourt interrogé par l'AFP. "Mais nous ne souhaitons pas être récupérés médiatiquement et politiquement. Nous revendiquons une totale indépendance politique même si, bien sûr, nous avons tous une couleur politique ", a-t-il précisé.
 

"Ne pas alimenter l'image de violent, agressif et révolutionnaire"


François Ruffin se serait alors replié sur la ville d'Albert, à une cinquantaine de km de Flixecourt. "Un autre piquet", rapporte M. Ledoux. Contacté par l'AFP, M. Ruffin explique sa mise à distance par son "passage sur un plateau télé cette semaine conjointement avec une de leurs porte-parole". Il indique également avoir renoncé à se rendre à Paris pour "l'acte IV" pour ne pas alimenter "l'image de violent, agressif et révolutionnaire" qu'il estime avoir dans les médias. 
 
En novembre, le député avait estimé que le mouvement des Gilets jaunes contenait "le meilleur et le pire de l'Homme", après la dénonciation par des manifestants à la gendarmerie de six migrants cachés dans la citerne d'un camion à Flixecourt.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société françois ruffin politique