A Abbeville, le vinyle fait toujours recette

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Le vinyle ne connaît pas la crise. Le salon d'Abbeville le prouve une nouvelle fois. Ces disques qu'on écoutait sur des platines, remplacés par le CD à la fin des années 80, attirent toujours autant les mélomanes. 

Par Camille Di Crescenzo

Ils résistent au temps. Ils sont "tendance". Ils ont un petit air vintage. Les vinyles ont la cote. "On ne peut pas les déboulonner" Parole de fan !

A Abbeville, les vinyles tiennent salon. Les passionnés se sont levés tôt pour y trouver la perle rare. 
Les enregistrements de Johnny Halliday étaient très recherchés cette année.

Il y en a pour toutes les bourses. Certains disques deviennent rares, comme nous l'explique un collectionneur au sujet d'un vinyle de Madonna "Le Madonna, c’est une série qui a été tournée avec son équipe technique. Il y a eu 5 tirages différents avec 5 photos différentes. En quelques années on est passé d’une vingtaine d’euros à 100 euros pièce." 

Dans les rayons, les fans prennent le temps de tout regarder. "On espère trouver l'occasion, la rareté et ce qui nous manque dans nos pièces. Moi, je suis ce qu'on appelle un complétiste. Je prends un groupe et j'essaye d'avoir tous les vinyles, tout ce qu'ils ont sorti".

60 ans sont passés depuis leur apogée. Les vinyles sont pourtant loin d'être has been. Leur vente augmente de 50 % chaque année et les grands artistes français et internationaux sortent actuellement leurs albums en 33 tours.
Le salon du vinyle à Abbeville
Intervenant : Hervé Lecomte, collectionneur - Equipe : JUTEAU Christelle, HAVARD Anne-Lise, PAPPINI Pierre-Olivier


Sur le même sujet

toute l'actu musique

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus