Amiens : avec ou sans abonnement, voici comment prendre le bus à la rentrée

Illustration bus Nemo / © France 3 Picardie
Illustration bus Nemo / © France 3 Picardie

Depuis l'arrivée du nouveau réseau de bus à Amiens, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver notamment en ce qui concerne l’achat de titre de transport. On vous aide à y voir plus clair.

Par Eline Erzilbengoa

La campagne d’abonnement du réseau Ametis a débuté cette semaine. L’occasion de dévoiler les nouveautés prévues à la rentrée sur le réseau de transport amiénois.


S’abonner ou se réabonner par correspondance

Pour créer ou renouveler son abonnement, différentes méthodes sont envisageables.

L’Espace mobilité, 10 place Alphonse Fiquet, ouvre en non-stop de 8 h à 20 h 30 lundi 2, mardi 3 et mercredi 4 septembre. Cet espace est également ouvert les 7 et 14 septembre de 8 h à 18 h.

Mais nouveauté cette année : l’abonnement ou le réabonnement peut s’effectuer par correspondance. Pour cela, il faut renvoyer un formulaire disponible sur le site d’Ametis au service gestion des abonnements.
  • En cas de création de carte, celle-ci est envoyée par courrier.
  • En cas de réabonnement, après confirmation, la carte se recharge sur les distributeurs automatiques. À noter qu’il n’est plus nécessaire de se rendre à l’Espace mobilité pour justifier son âge ou son statut étudiant, le système reconnait automatiquement l’âge du titulaire de l’abonnement.
 

Des agences mobiles sont aussi présentes pour créer ou recharger sa carte GO. Du 2 au 7 septembre, elle sera présente auprès de la Boîte à services située place René Goblet à Amiens.

En ce qui concerne les abonnements, la tarification se base désormais sur le quotient familial. Le prix varie ainsi de 0 à 29 € pour les abonnements mensuels et de 0 à 304 € pour les abonnements annuels.
 

Achat de tickets : mieux vaut s’y prendre à l’avance

Si vous voulez prendre un bus Nemo alors que vous n’avez pas de ticket, vous aurez bien de la chance si un distributeur est à proximité de votre arrêt. Sinon, il faudra anticiper.

À la différence des lignes classiques, aucun ticket n’est vendu à bord, et même si le réseau dispose de 44 distributeurs répartis dans toute la ville, il arrive parfois qu’il faille marcher plusieurs minutes avant d’en rencontrer un. À condition également qu’il fonctionne. Et ce n’est pas toujours le cas.

Certains usagers décident alors de prendre le bus sans titre de transport au risque de se faire verbaliser. À compter du 2 septembre, Ametis annonce que les contrôles seront plus souples. Les contrôleurs disposeront de titres "1 voyage" en cas de forte affluence aux arrêts ou de dysfonctionnement des distributeurs.
 
Amiens : la galère des tickets de bus à bord des Nemo
Dans les bus Nemo, impossible d'acheter son ticket à bord. Il faut donc anticiper et trouver des bornes automatiques. Malheureusement celles-ci sont rares ou parfois en panne, et les contrôles sont récurrents.  - Stanislas Madej et Elise Ramirez

Autre solution : le post paiement. Pour se faire, il faut créer une carte GO au guichet. Elle est gratuite et permet d’avoir ses paiements débités en fin de mois. Elle s’adapte également à la consommation des usagers. Ainsi, si vous voyagez plus de 3 fois dans la journée, le montant sera plafonné à 4,30€.

Quid du sans contact ? Et bien pour payer en carte bleu directement sur les bornes à l’intérieur des bus il faudra attendre janvier 2020.
 

Nouveaux itinéraires, nouveaux arrêts

Après la phase de test, le réseau s’adapte et propose des évolutions afin de faciliter les déplacements. Ainsi, certaines lignes voient leur itinéraire modifié. Par exemple, la ligne Nemo 1 passe désormais par la rue Jean Catelas (ancien itinéraire de la Lianes 1) et ne desservira la place Vogel que le week-end.
 

Les passages des bus ont aussi été renforcés sur les lignes 6, 7 et 8. De nouveaux arrêts ont été créés et seront mis en fonction à partir de lundi.
 

À compter du 2 septembre également, de nouvelles communes vont être desservies par le service de transport à la demande Resago. Il s’agit de Cardonette, Ferrières, Querrieu, Saint-Vaast-en Chaussée, Seux et Vaux-en-Amiénois.

Plus d'informations sur le site d'Amiens Métropole.
 

Sur le même sujet

Les + Lus