• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Amiens : le Central Cat's, deuxième projet de bar à chat, ne verra pas le jour

© LONG LEI/LANDOV/MAXPPP/MAXPPP
© LONG LEI/LANDOV/MAXPPP/MAXPPP

Le projet de bar à chat le Central Cat's a avorté. En cause, l'ouverture, entre temps, d'un autre bar à chat. 

Par Célia Vanier

"Au bout d'une année d'efforts, c'est à contre cœur que je me vois dans l'obligation d'arrêter ce beau projet". C'est le coeur lourd que Delphine Verlet a annoncé ce matin sur la page Facebook que son projet de bar à chat à Amiens ne verra pas le jour.

Formation, business-plan, étude de marché, soutiens financiers, accord de bail... Delphine avait presque tout pour démarrer son projet, mûri de longue date, d'ouvrir un bar à chat à Amiens. Sauf qu'entre temps, un deuxième bar à chat, le Mug & Cats, a ouvert sur la commune... Depuis, tous les interlocuteurs se retirent. "Je me suis confrontée à de nombreux refus prétextant qu'un second Bar à Chats sur Amiens n était pas viable !", raconte-t-elle.

"La société parisienne qui nous avait, dans un premier temps accepté le bail d'un local sur la place du Marché, a finalement décidé brusquement de na pas donner suite.."
 

"Je me suis tout de même battue pour démontrer que le projet était certes du même concept mais que les prestations étaient complètement différentes...(plus grand, un temps d'ouverture plus important notamment le midi avec de la petite restauration etc)... Mais rien à faire'", regrette la quadragénaire.
 

Delphine en est persuadée, les chats sont de vrais "petits thérapeutes". Elle en a elle-même fait l'expérience. "Quand Berlioz est entré dans ma vie il y a six ans, cela a changé positivement mon quotidien. Ses câlins et l'amour qu'il me porte m'ont fait comprendre l'importance d'avoir un chat à la maison. Depuis nous avons accueilli Irma une petite chipie né le 10 juillet dernier qui a rapidement trouvé sa place dans notre foyer."

Un goût amer de n'avoir pu accomplir ce projet pour lequel elle s'était tant investie... Mais pas abattue pour autant. "Je reste malgré ce gros coup dur en recherche d un nouveau projet en rapport avec les minous ! Car cette passion personne ne pourra me l'enlever !", conclut la quarantenaire.

 

A lire aussi

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus