Amiens SC-LOSC : un an après l'accident du stade de la Licorne, un rapport pointe des défaillances de construction

De nouveaux gardes-corps ont été installés en spetembre dans la tribune visiteurs du stade de la Licorne d'Amiens. / © Fred Douchet/MaxPPP
De nouveaux gardes-corps ont été installés en spetembre dans la tribune visiteurs du stade de la Licorne d'Amiens. / © Fred Douchet/MaxPPP

Les supporters lillois seront de retour à Amiens, ce 15 septembre à 20 heures pour la 5e journée de Ligue 1, un an après l'accident de tribune qui blessa 29 supporters. Le nouveau rapport d'un expert, remis aux juges d'instruction, fait part de multiples malfaçons lors de la construction du stade.

Par V.P.

Le stade de la Licorne attend plus de 500 supporters Lillois ce 15 septembre pour le compte de la 5e journée de Ligue 1 (20 heures). Ce derby des Hauts-de-France aura une saveur bien particulière : de nombreux Nordistes viendront vêtus de gilets en souvenir de l'accident survenu il y a un an dans ce stade lors de cette même affiche.

Le 30 septembre 2017, 29 supporters des Dogues avait été blessés en voulant célébrer le but du jeune défenseur Fodé Ballo-Touré : un barrière s'était alors effondrée sous la pression populaire.

 


Des serruriers pour installer les gardes-corps

Deux rapports, remis aux juges d'instruction pointent du doigt de nombreuses malfaçons lors de la construction du stade, en 1999. Dans le plus récent, les experts commissionnés soulignent la présence de défauts dans les soudures et diverses fixations de la barrière affaissée, défauts communs à toutes les autres barrières identiques installées dans le stade.

D'habitude l'affaire d'entreprises de construction métallique ou de chaudronnerie, la construction de ces garde-corps avait étés réalisée par une société de serrurerie, qui avait remporté l'appel d'offre. Selon ces experts, c'est l'action de l'entreprise hors de son champ de compétence, alliée à une absence de contrôle et d'entretien de la part d'Amiens métropole, propriétaire du stade, qui aurait facilité la détérioration puis la chute de la barrière.

 

Plusieurs plaintes contre X ont été déposées par des supporters et le LOSC. Un an après, l'enquête "pour blessures involontaires" est toujours en cours et n'a pour le moment pas abouti à une mise en examen.


Expérimentation des tribunes debout

Aujourd'hui, le Stade de la Licorne fait peau neuve. Les travaux pour sécuriser la tribune sud du stade de la Licorne se sont terminés jeudi 13 septembre. L'enceinte amiénoise, qui expérimente le système comme Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne, ou encore Sochaux et Lens, dispose à présent de tribunes debout.  Ce type d'équipement était prohibé depuis la catastrophe du stade de Furiani en 1992.

Les Lillois, qui arboreront leur troisième maillot jaune fluo en soutien à leurs supporters, viennent plus déterminés que jamais : la rencontre, neutralisée à cause de l'accident alors qu'il menaient 1 à 0, s'était finalement soldée par un cruel 3-0 (doublé de Manzala et but de Konaté) pour Amiens lors de son report, le 20 novembre 2017.

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus