Centres de loisirs fermés le 30 janvier suite au préavis de grève déposé par les animateurs de la ville d’Amiens

Les animateurs de la ville d’Amiens seront en grève mercredi 30 janvier 2019. Ils dénoncent notamment leurs conditions salariales et leur charge de travail. 17 centres de loisirs sur 45 seront fermés.
A l'école Vincensini d'Amiens, les animateurs organisent des jeux d'équipe pendant la pause déjeuner.
A l'école Vincensini d'Amiens, les animateurs organisent des jeux d'équipe pendant la pause déjeuner. © L. Pénichou
[MISE À JOUR : 17 centres de loisirs (sur 45) seront fermés : les accueils de loisirs Jean-Macé, La Neuville, Noyon Primaire, Fafet/Voltaire, le Soleil, Marivaux, Michel-Ange, Odyssée, Saint-Pierre, Gourbeau/Georges Quarante, Jules Verne, Léon Lamotte, Saint-Maurice, Elbeuf Primaire, Réaumur et Réaumur Maternelle, Les Verrières-Saint-Roch.]


Les parents devront chercher une solution de garde mercredi 30 janvier. Les animateurs de la ville d’Amiens ont décidé de faire grève pour dénoncer leurs conditions de travail et demander une revalorisation salariale.

Reçus à la mairie lundi 28 janvier, ils ont fait part de quatre revendications. En premier lieu, ils demandent des groupes d’élèves moins chargés. « C’est d’abord important en terme de sécurité pour l’encadrement des enfants, précise Arnaud Duforestel, responsable du temps de midi à l’école Vincensini. Notre rôle, c’est de mettre des animations en place mais on pourrait monter des projets plus cadrés avec un meilleur suivi ».

Deuxième revendication : le taux d’encadrement avant et après les cours. Il pourrait passer de 1 animateur pour 8 enfants en maternelle et 1 pour 12 en primaire à 1 pour 10 en maternelle à 1 pour 14 en primaire. Là encore, les animateurs tirent la sonnette d’alarme.

Les deux dernières pommes de discorde : le coût important pour certaines familles, notamment celles qui ont plusieurs enfants. Mais aussi la rémunération des animateurs, jugée trop faible.

Malgré des discussions menées entre les syndicalistes et la municipalité, les animateurs ont décidé de maintenir leur préavis de grève mercredi 30 janvier. Il pourrait même être reconduit.
 
Les animateurs de la ville d’Amiens maintiennent le préavis de grève
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société grève économie social