Étudiant en cinéma à l'UPJV, Matthias sélectionne des films à Cannes pour les diffuser à Amiens

Publié le Mis à jour le

Actuellement en master 1 cinéma à Amiens, Matthias Smalbeen découvre le festival de Cannes. À 21 ans, il a été choisi pour élaborer la sélection "Étudiants au cinéma" parmi dix films projetés sur la croisette, qu'il présentera ensuite à d'autres étudiants de Picardie dans des salles d'Art et d'essai.

C'est une façon singulière d'aborder pour la première fois Cannes et son festival. À 21 ans, Matthias Smalbeen est parti pour la Croisette avec une petite responsabilité : visionner en avant-première une dizaine de films, puis en choisir 2 à 4 afin de les présenter ensuite à un public étudiant. L'Amiénois, étudiant en master 1 cinéma à l'Université de Picardie Jules-Verne (UPJV), a été sélectionné par l'Association française des cinémas d'Art et d'essai (AFCAE) pour composer, avec cinq autres jeunes, le jury de ce programme "Étudiants au cinéma".

Pendant trois jours, Matthias a visionné avec ses comparses dix films présentés au festival... avant même son ouverture ! "Nous étions à Cannes en amont du festival pour les Rencontres nationales Art et essai, du 15 au 17 mai. Les dix films que nous avons regardés sont présentés au festival mais sont hors-compétition et concourent par exemple pour les sections Un certain regard ou La Semaine de la critique, explique l'étudiant.

Un jury venant des quatre coins de la France

Au bout des trois jours, les six étudiants en cinéma ont débattu pour établir leur short list de 2 à 4 films pour ce programme "Étudiants au cinéma". Le coup de cœur de Matthias ? "Je n'ai pas le droit de parler de notre sélection. Mais on a tous vu des films qui nous ont plu, sourit l'intéressé. C'était en tous cas très riche de pouvoir rencontrer des étudiants en cinéma d'un peu partout en France, on n'a pas l'occasion de se rencontrer et de confronter nos visions et nos expériences." Ces ambassadeurs de l'AFCAE étudient en licence ou master cinéma à Créteil, Poitiers, Bordeaux et Paris.

L'expérience a aussi permis à Matthias de rencontrer les acteurs de l'exploitation de films en France. "J'adore écrire sur le cinéma, mais la programmation de salles m'intéresse aussi. C'est un milieu qui a souffert de la crise sanitaire du covid-19, mais j'ai pu m'entretenir avec des personnes qui restent optimistes et enthousiastes," confie-t-il.

Les six ambassadeurs planchent sur des animations pour présenter les films de leur choix à un public étudiant âgé de 15 à 25 ans. Cette sélection du programme "Étudiants au cinéma" sera ensuite diffusée dans le réseau français de cinémas d'art et d'essai dans les prochains mois.