L'association Du sport et plus "met le sport au service de l'hôpital" à Corbie dans la Somme

Jeudi 27 mai, l'association Du sport et plus se rend à Corbie pour offrir trois vélos au centre hospitalier de Corbie. Le but, promouvoir la pratique du sport pour les adolescents en surpoids.

L'association "Du Sport et Plus" a offert trois vélos au service pédiatrie du centre hospitalier de Corbie
L'association "Du Sport et Plus" a offert trois vélos au service pédiatrie du centre hospitalier de Corbie © Du Sport et Plus

Depuis deux ans, le service pédiatrie du centre hospitalier de Corbie a fait du sport une priorité, notamment pour lutter contre l'obésité. Jeudi 27 mai, association "Du Sport et Plus" va offrir trois vélos, des casques et des gourdes à l'hôpital de Corbie pour permettre ces activités. 

Créée en 2012, cette association s'associe aux services pédiatriques des hôpitaux pour promouvoir la pratique du sport chez les adolescents hospitalisés. "J'ai un garçon qui a passé beaucoup de temps dans les hôpitaux, explique Éric Friedrich, président de l'association Du sport et plus. Nous nous sommes rendus compte que les journées sont longues et pas faciles. Alors en tant que prof d'EPS, j'ai eu l'idée de mettre le sport au service de l'hôpital". 

Depuis le concept plaît. L'association accompagne pas moins de 23 centres pédiatriques partout en France. À Marseille, Argenteuil, en Bretagne, mais aussi à Compiègne ou encore Corbie en Picardie. 

"On offre des équipements comme ici des vélos. Mais on organise aussi des rencontres avec des sportifs. On amène les enfants voir des événements sportifs comme Roland Garros, les 24 heures du Mans ou des matches de foot par exemple", détaille Éric Friedrich.

L'objectif, "améliorer le quotidien de l’enfant hospitalisé par le biais du sport", rajoute-t-il. 

À la demande de plusieurs services pédiatriques, l'association lancera le mois prochain le programme APA. Comprenez Activité Physique Adaptée. Elle fera intervenir des éducateurs sportifs une fois par semaine dans les services pédiatriques. "Nous sommes d'ailleurs à la recherche de partenaires", lance Éric Friedrich. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport santé société