• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Amiens SC : Lacina Traoré joue-t-il sous une fausse identité ?

Selon Ibrahim Koné, président fondateur de l'Etoile sportive d'Abobo, l'attaquant international ivoirien se nommerait Traoré Ménéné et ne serait pas né en 1990 mais en 1988. / © ALBERTO MORANTE/EPA/Newscom/MaxPPP
Selon Ibrahim Koné, président fondateur de l'Etoile sportive d'Abobo, l'attaquant international ivoirien se nommerait Traoré Ménéné et ne serait pas né en 1990 mais en 1988. / © ALBERTO MORANTE/EPA/Newscom/MaxPPP

Le président de l'Etoile sportive d'Abobo (Côte d'Ivoire) a déclaré sur RFI mardi dernier que l'attaquant de l'Amiens SC Lacina Traoré évoluait sous une fausse identité. Une information totalement réfutée par le joueur qui parle de "mensonge".

Par Célia Vanier

Selon Ibrahim Koné, président fondateur de l'Etoile sportive d'Abobo, l'attaquant international ivoirien se nommerait Traoré Ménéné et ne serait pas né en 1990 mais en 1988. L'ESA se revendique comme le club formateur de Lacina Traoré. Le club aurait été lésé en disparaissant du passeport sportif du joueur amiénois. 

L’équipe d’Abobo n’a ainsi jamais perçu l’argent des différents transferts du champion d’Afrique 2015. Or le règlement de la Fifa prévoit qu'une taxe de 5% soit prélevée sur chaque transfert entre deux pays et redistribuée entre les clubs formateurs où le joueur est passé entre son 12e et son 23e anniversaire.

Ibrahim Koné prétend avoir "longtemps cherché à règler le problème à l'amiable", et compte porter plainte contre X auprès de la Fédération ivoirienne de football. 

Des "mensonges pour de l'argent"


Pour le Monégasque, "ce sont des histoires" et Koné agit ainsi "pour de l’argent".  Il ne tolère pas ce procédé. "Ce n'est pas une manière de demander de l'argent. En touchant ma dignité, en me salissant. Il ne m’a pas mis au monde", rappelle Lacina Traoré, qui promet que "ça n’en restera pas là".

Le vainqueur de la CAN 2015 se dit "surpris et surtout choqué" par ces accusations. "Qu'un grand frère fasse ce genre de choses... Je ne m'y attendais pas. Je vois déferler tout ça sur les réseaux sociaux ! Vous vous imaginez ?".

Le président du club amiénois Bernard Joannin n'a pas "de position" sur l'affaire et évoque plutôt "un non-événement". 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus