Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

À la maison de la culture d'Amiens, l'humour pour lutter contre la radicalisation

© France 3 Hauts-de-France
© France 3 Hauts-de-France

L'humour, puissant remède contre la violence ? C'est que laisse croire la pièce Djihad du dramaturge et ancien policier belge Ismaël Saïdi. L'auteur choisi l'humour pour évoquer la radicalisation. Une formule gagnante pour toucher le public, même le plus jeune. 

Par Célia Vanier

La pièce de théâtre "Djihad" se jouait cet après-midi devant 800 collégiens et des lycéens de la Somme à la Maison de la culture d'Amiens. À la sortie de leur séance, les jeunes spectateurs étaient conquis. Le choix de l'humour pour traiter de la radicalisation a été payant pour l'auteur de la pièce, le dramaturge et ancien policier belge Ismaël Saïdi.


Dans cette pièce intitulée Djihad, les jeunes étudiants ne s'attendrait pas forcément à rire autant. L'objectif de la pièce, questionner les différences créées par une idéologie extrêmiste et rire pour éviter de stigmatiser

La pièce raconte l'histoire de trois jeunes belges désoeuvrés qui préparent leur départ pour la Syrie.. Problème, ce sont de vrais bras cassés... En manque de repère, les trois personnages se raccrochent à la religion. Une religion qu'ils fantasment sans en connaître les véritables fondements.

L'auteur de la pièce dénonce la naïveté de ces trois combattants partis en Syrie. Une façon ludique de parler de la radicalisation...


A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus