Marc Chagall s'expose sur les murs du prieuré d'Airaines (Somme)

Le prieuré d'Airaines (Somme), dont on aperçoit l'entrée de l'oratoire, présente une centaine de gravure du célèbre artiste Marc Chagall. / © Valentin Pasquier
Le prieuré d'Airaines (Somme), dont on aperçoit l'entrée de l'oratoire, présente une centaine de gravure du célèbre artiste Marc Chagall. / © Valentin Pasquier

Les murs centenaires du prieuré d'Airaines, entre Amiens et Abbeville (Somme), accueillent 105 eaux-fortes de Marc Chagall destinées à illustrer la Bible. L'exposition est ouverte tous les week-ends jusqu'au 30 septembre.

Par Célia Mascre

Célèbre pour ses peintures et vitraux, le peintre Marc Chagall (1887-1985) s'expose à Airaines, commune de la Somme peuplée de 2 500 âmes. Pas moins de 105 oeuvres de l'artiste franco-russe sont accrochées depuis mai sur les murs du vieux prieuré de la ville. Elles sont des eaux-fortes (dessin gravé sur métal imprimée ensuite sur papier) représentent toutes des scènes bibliques, issues de l'Ancien testament, installées selon un parcours chronologique.

La prouesse d'amener cette collection impressionnante à Airaines tient autant de la motivation des Amis du prieuré comme du caractère impressionnant du site. L'association a été créée en 1977 pour sauver le vieux prieuré de la commune, laissé à la ruine et en proie aux herbes folles. Le site religieux, fondé vers 1135 par des moines bénédictins de l'abbaye de Cluny (Saône-et-Loire) était inhabité depuis la Révolution française. Érigé 80 ans avant la cathédrale d'Amiens, il serait le bâtiment de Picardie le plus ancien encore debout.
 

Réhabilité en centre culturel

Aujourd'hui, l'oratoire (XIIe) et le couvent (XVIe) ont été restaurés, les jardins repensés. Depuis 1977, le bâtiment du XIIe siècle est devenu un centre culturel où se déroulent des saisons d'exposition qui durent de mai à septembre chaque année. Celle consacrée à "Chagall et la Bible" est la 41e. Ici, les murs ont déjà supporté les oeuvres de Miro, Soulages, Vasarely, Lurçat ou Braque.

Chaque année, les bénévoles du prieuré contactent les collectionneurs qui acceptent souvent de prêter gracieusement leurs oeuvres. C'est le cas du propriétaire des 105 eaux-fortes, un diplomate ancien collaborateur de Leopold Sédar Senghor.

L'édition 2018 consacrée à Chagall peut être visitée tous les week-ends jusqu'au 30 septembre. Le programme de 2019 est déjà prêt : le prieur accueillera sa 42e exposition du 19 mai au 29 septembre et donnera la part belle à la tapisserie.







 

Sur le même sujet

Calais : le sort du magasin New Look incertain, ses employés toujours dans le flou

Les + Lus