• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le musicien amiénois Toma Sidibé chante un hommage aux soldats morts en 14/18

© capture d'écran YouTube
© capture d'écran YouTube

Le disque est sorti il y a déjà plusieurs mois et les images du clip, en boîte depuis tout autant. Mais c'est pour le centenaire de l'armistice que le musicien amiénois Toma Sidibé a décidé de sortir la vidéo de A Hurtebise, une chanson écrite à partir du texte d'un anonyme mort au combat en 14/18.

Par Jennifer Alberts


La chanson fait partie d'un CD sorti en mai 2017, à l'occasion du centenaire de la bataille du Chemin des dames. Un projet initié par l'auteur-compositeur François Guernier en partenariat avec la Région Hauts-de-France, le département de l’Aisne, la mission centenaire, l’académie Charles Cros et le magazine FrancoFans. 11 textes écrits pendant la première guerre mondiale sur le quotidien des soldats au front. Certains sont anonymes, d'autres ont un auteur dont le nom est connu. 


Un texte écrit en Picardie


Ils sont enregistrés par des personnalités de la chanson française comme Emma Daumas, Sanseverino ou encore Christian Olivier des Têtes raides. Parmi eux, le Picard de l'étape, Toma Sidibé. Et coïncidence : c'est un texte écrit par un anonyme sur les combats autour de la ferme d'Hurtebise dans l'Aisne qui lui a été envoyé.

"J'ai grandi en Picardie. La guerre, ça me parlait, mais je n'y connaissais pas grand chose, avoue le musicien originaire d'Amiens. Et je trouvais émouvant de chanter des textes dont on ne sait pas qui les a écrits. J'ai lu une fois "A Hurtebise" une fois, j'ai pris toute suite, ma guitare et la mélodie telle qu'elle a été enregistrée est sortie tout de suite".

Toma Sidibé décide de tourner le clip de cette chanson. Les images sont mises en boîte par Ilham Bakal, son épouse et réalisatrice il y a un an. Faute à un agenda surchargé, la vidéo n'est sortie que le 7 novembre. "On s'y est mis tard, mais on est contents qu'il soit prêt pour ce centenaire. On rend hommage à notre manière à tous ceux qui sont morts pendant la guerre".
 


Un tournage sur le chemin des dames


Les images ont été tournées sur le Chemin des Dames et à la Constellation de la douleur, un ensemble de statues érigé à Oulches-la-Vallée-Foulon dans l'Aisne en hommage aux combattants de 14/18. La ville de Château-Thierry a également servi de décor : "la mairie nous a prêté les costumes", précise Toma Sidibé. 
 

Après cette expérience, Toma Sidibé va partir en tournée avec ses spectacles jeune public. Il travaille également sur deux nouveaux albums : un pour enfant et pour les plus grands.

A Hurtebise évoque les combats des Français et des Allemands pour conquérir la ferme éponyme située à Bouconville-Vauclair dans l'Aisne durant la première guerre mondiale. Elle fut déjà très disputée lors de la Bataille de Craonne qui oppose le 7 mars 1814 l'armée napoléonienne aux armées russes et prussiennes. L'Empereur y dormira même à la veille des combats.
 

La ferme d'Hurtebise, un lieu convoité 


Un siècle plus tard, la ferme est toujours un lieu stratégique : elle offre un panorama crucial sur les vallées de l’Ailette et de l’Aisne. Dès le début de la Guerre, le lieu connaît de violents affrontements notamment lors des 6 jours de septembre (13 au 18) durant  lesquels les Zouaves (qui avaient repris la ferme), et le 12e Régiment d’Infanterie résistent aux assauts successifs de l’armée allemande. Pendant 4 ans, la ferme, qui sera rapidement réduite en ruines, passera d’un camp à l’autre : les forces en présence n’arriveront en effet jamais à stabiliser leur position.

Le bâtiment sera reconstruit à l'identique après la guerre, mais sa position stratégique sera de nouveau convoitée lors des combats le 20 mai 1940 lors de la Seconde Guerre mondiale.

 

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus