Pendant un an, 300 foyers de la ville d'Amiens vont recevoir un panier gratuit de fruits et légumes : "ce n'est pas un simple don d'aliments"

Publié le

La ville d'Amiens lance un nouveau dispositif de parcours alimentaire destiné à 300 familles qui vivent sous le seuil de pauvreté. Elles bénéficieront pendant 1 an de 10 paniers gratuits de fruits et légumes ainsi que d'un accompagnement sous forme d'ateliers pour apprendre à bien se nourrir.

Les inscriptions ont démarré lundi 16 mai. La ville d'Amiens lance un nouveau parcours alimentaire.

Ce dispositif comprend pour un an, dix paniers alimentaires de légumes et de fruits, à raison d'un panier toutes les trois semaines, un atelier culinaire, un accompagnement global sur les bases de l’hygiène, de la conservation et de la cuisson ainsi qu’un accompagnement autour de la transformation et la découverte culinaire et un atelier au choix selon les besoins du bénéficiaire (ateliers jardinage, une sortie lecture d’étiquette, une sortie balade autour de la reconnaissance des plantes comestibles, la visite de fermes ou jardins particuliers).

Apprendre à bien se nourrir pour être en bonne santé

"On s'est aperçu que quand on donnait des paniers solidaires issus des jardins de Saint-Maurice, explique Mathilde Roy, maire adjointe chargée du Pacte pour le bien vivre, les gens ne savaient pas cuisiner les produits qu'on leur donnait. Ce dispositif est mis en place pour rendre les personnes autonomes. Ce n'est pas un simple don d'aliments. L'objectif est de lutter contre la précarité alimentaire, en apprenant à bien se nourrir pour être en bonne santé".

Les produits sont issus de l'agriculture locale, notamment des jardins de Saint-Maurice, et distribués en collaboration avec la Chambre d'agriculture et sa plateforme Approlocal.fr.

L'offre est destinée à 300 familles en situation de précarité. Pour en profiter, l'inscription se fait en mairie de quartier. Il suffit de remplir un dossier et de justifier de ses ressources. Le bénéficiaire se verra alors proposer un contrat d'engagement pour l'ensemble du dispositif. Dès lors que dix foyers seront inscrits, l'opération (distribution des paniers, ateliers culinaires, sorties etc...) se mettra en place. Tous les ateliers se dérouleront à l'espace Saint-Maurice.

L'engagement est d'un an, mais pourrait être prolongé

Le coût de l’opération, portée par la Ville et son centre communal d’action sociale, est évalué à 40 000 euros. Il est financé dans le cadre du plan pauvreté, proposé en décembre 2020, par le Comité national de coordination de la lutte contre la précarité alimentaire (Cocolupa). 

Avec la pandémie de Covid-19, au printemps 2020, le nombre de personnes recourant à l'aide alimentaire a explosé, et les images de jeunes faisant la queue pour recevoir quelques boîtes de conserve et des paquets de pâtes ont choqué l'opinion publique. En France, l'aide alimentaire concerne 7 millions de personnes (Cocolupa). 9,3 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, soit 14,7% de la population française (INSEE, 2019).