Beuvraignes (80) : des seins en chocolat qui ne se laissent pas peloter

Publié le Mis à jour le
Écrit par Célia Mascre .

À l'occasion d'Octobre rose, un évènement consacré au cancer du sein, les initiatives se multiplient. C'est le cas à Beuvraignes, dans la Somme, où Béatrice Maire, nouvelle chocolatière du village, a créé 40 paires de seins en chocolat. Mais pas touche ! 

Ventes aux enchères, courses à pied, collecte de soutiens-gorge... Le mois d'octobre verra une nouvelle fois se multiplier les initiatives pour sensibiliser au cancer du sein, qui reste le plus fréquent et le plus mortel des cancers chez les femmes.



Comme à Beuvraignes, où Béatrice Maire, propriétaire des "chocolats du croisé", a fabriqué une quarantaine de paires de seins pour l'occasion. 



durée de la vidéo: 02 min 03
Un reportage de Thierry Bonté, Elise Ramirez et Sébastien Dufour ; avec Béatrice Maire, propriétaire du "chocolat du croisé" ; Michèle Galand, association Familles Rurales ; Hélène Asenjo, animatrice Familles Rurales de Beauvraignes ; Valérie Pétigny, coordinatrice Association dépistage des maladies 80


Baptisée "Octobre rose" en France, cette opération de communication mondiale créée au début des années 1990 rassemble associations, professionnels de santé et organismes sanitaires autour du symbole du ruban rose. 



En France, où près de 12.000 femmes décèdent d'un cancer du sein chaque année, l'accent est mis sur le dépistage, avec l'idée que plus un cancer est détecté tôt, mieux il guérit.



Dans le cadre du dépistage organisé, mis en place il y a douze ans, les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à réaliser une mammographie tous les deux ans, et tous les ans pour celles qui présentent un risque élevé.



Parfois critiqué pour ses dérives marketing voire sexistes, le message d'Octobre rose est aussi remis en cause ceux qui jugent, comme le collectif Cancer Rose, que la campagne officielle n'informe pas suffisamment des risques liés au dépistage systématique.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité