Inondations dans la Somme : les communes touchées pourront demander leur classement en état de catastrophe naturelle

Vendredi 17 avril, un violent orage a provoqué des inondations et des coulées de boue près d’Abbeville, dans la Somme. Quatorze communes ont été touchées dont Francières ou encore Buigny-l’Abbé. Elles pourront demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.
 

Au total, 120 habitations ont été touchées par des inondations et des coulées de boue.
Au total, 120 habitations ont été touchées par des inondations et des coulées de boue. © FTV
René Cat, le maire de Buigny-l'Abbé dans la Somme, est encore sidéré par la vitesse de la montée des eaux : "Ça s'est passé en une demi-heure de temps, en fin d'après-midi. Ça a généré des coupures de courant et des dégats importants, des voitures qui sont parties à la dérive, des clôtures abattues sous la pression de l’eau. C’est une catastrophe."  Au total, 17 habitations de cette petite commune ont été inondées au niveau des sous-sols. 
 
L’orage a éclaté vers 18 heures dans l’ouest de la Somme, à hauteur d’Abbeville. Vendredi 17 avril, des pluies torrentielles ont provoqué de violentes coulées de boue. Au total, quatorze communes ont été touchées par ces inondations : Allery, Bernâtre, Buigny-l’Abbé, Bussus-Bussuel, Cocquerel, Conteville, Cramont, Francières, Maison-Roland, Maizicourt, Pont-de-Metz, Saint-Riquier, Vauchelles-les-Quesnoy, Yaucourt-Bussus (voir la carte ci-dessous).
 "S’agissant d’une inondation par ruissellement et coulée de boue, la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pourra être sollicitée par les maires des communes concernées auprès de la préfecture qui appuiera la démarche auprès du ministère dans les meilleurs délais" précise la préfecture de la Somme dans un communiqué.

Parmi les communes les plus touchées figurent Francières, Buigny-l’Abbé et Bussus-Bussuel. "Pour ces trois communes, 120 habitations ont été touchées et pour certaines l’eau est montée jusqu’à 1m50 de hauteur" ajoute la préfecture.  À Bussus-Bussuel  par exemple, des torrents de boue ont déferlé dans les rues. En l’espace de quelques heures, de nombreuses maisons ont été inondées par plusieurs mètres d’eau.  
  
Depuis vendredi soir, 120 pompiers ont été mobilisés pour venir en aide aux habitants et pomper l'eau. Un poste de commandement a également été établi à Ailly-le-Haut-Clocher pour diriger les opérations de secours. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer et personne n’a dû être relogé pour le moment.
 
Le poste de commandement du SDIS 80 installé à Ailly-le-Haut-Clocher
Le poste de commandement du SDIS 80 installé à Ailly-le-Haut-Clocher © FTV/C. Jean-Pierre
 
Au lendemain de l’orage, le 18 avril, les sapeurs-pompiers ont poursuivi les opérations de pompage pour éliminer un maximum d'eau dans les sous-sols. Dans certaines habitations, cette opération pourrait prendre plus de temps car l'eau boueuse s'est mélangée au fioul de la chaudière. Le pompage nécessitera l'intervention d'entreprises spécialisées pour éviter une pollution aux hydrocarbures. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
abbeville baie de somme inondations météo faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter