Les aides aux 5 monuments retenus par le Loto du patrimoine dans les Hauts-de-France sont connues

En tout, cinq sites sont concernés dans les Hauts-de-France, chacun dans un département différent. Le montant global pour la région avoisine les 800 000 euros.

Le montant des aides accordées au site par La Mission Patrimoine pour la sauvegarde des monuments en péril est enfin connu. En tout, cent sites ont été sélectionnés en 2022, donc cinq dans les Hauts-de-France. Pour rappel, cette mission est portée par Stéphane Bern tout en étant soutenue par le ministère de la Culture et la Française des jeux.

Les sommes octroyées par la Mission Patrimoine viennent compléter les aides publiques ou l’autofinancement.

Voici les cinq sites concernés dans notre région et les montants accordés :

  • Les halles de Marigny-en-Orxois dans l’Aisne, 44 000 € ;
  • la cheminée de l'ancienne tuilerie de Râches dans le Nord, 71 000 € ;
  • les ruines du chœur de l'ancienne église abbatiale Notre-Dame d'Ourscamp dans l’Oise, 300 000  ;
  • l’ancienne chapelle de l'ancien hospice de Saint-Venant dans le Pas-de-Calais, 37 000 € ;
  • Le château et dépendances de Bouillancourt-en-Séry, dans la Somme, 300 000 €. 

Des nouvelles accueillies avec le sourire, notamment à Saint-Venant dans le Pas-de-Calais. "Les fins d’années ne sont pas forcément porteuses de mauvaises nouvelles", déclare le maire André Flajolet. "Saint-Venant a commencé à réfléchir à ces travaux en 2000. Cette nouvelle chapelle va devenir un centre pluriculturel, une salle d’expression corporelle où pourront avoir lieu des résidences artistiques. Le lieu ne dispose pas de point d’eau à l’heure actuelle mais tout sera fait pour que le site puisse accueillir du public : de 80 à 100 personnes en moyenne tout en pouvant aller jusqu’à 200 spectateurs. Les travaux auront lieu dès le premier semestre 2023 et vont durer 18 mois."

Le maire espère la venue de Stéphane Bern une fois que les travaux seront achevés. Le montant de la somme dévoilé est de 37000 euros "pour un coût global est de 750 000 hors taxes, mais l’Etat et les différentes institutions locales nous aident, nous devrions y arriver sans trop de difficultés."

Même satisfaction à Chiry-Ourcamps dans l'Oise. La commune héberge une ancienne église abbatiale dont le chœur est en ruine. La mission Patrimoine a décidé d’attribuer une somme de 300 000 euros pour aider à la rénovation du site.

De quoi donner le sourire à Hubert de Vésian, président de l’association pour la restauration du monument. "C’est une bonne nouvelle quand on sait que le budget est de deux million et demi d’euros en tout. Avec les différentes aides nous devrions y arriver. Les travaux vont se dérouler en plusieurs phases : on a démarré par consolidation de l’édifice pour réaliser une étude, ce sont des travaux d’urgence qui vont durer 3 mois. Les véritables travaux devraient démarrer en 2024 avec deux autres tranches optionnelles en 2027."

Depuis 2018 en France, l’ensemble des ressources mobilisées par la Mission Patrimoine représentent près de 230 millions d’euros et 745 sites aidés pour leurs travaux de restauration. Aujourd’hui, 450 sites sont d’ores et déjà sauvés ou sur le point de l’être : 215 sont terminés et 235 chantiers sont en cours.

À noter que l’appel à candidatures pour le Loto du patrimoine 2023 n’est pas terminé, il prendra fin le 28 février prochain. Ceux qui veulent déposer des projets doivent les soumettre en ligne avant cette date pour qu’ils soient étudiés par les délégations régionales de la Fondation du patrimoine.