La construction en paille se structure dans les Hauts-de-France

Dans la région Hauts-de-France, la filière de la construction en paille se structure petit à petit. Ce matériau intéresse notamment pour ses qualités d’isolation thermique et acoustique.
 
Ces panneaux de bois et de paille serviront à isoler la nouvelle école de Cambronne-lès-Clermont, dans l'Oise.
Ces panneaux de bois et de paille serviront à isoler la nouvelle école de Cambronne-lès-Clermont, dans l'Oise. © L. Pénichou
Avec leur maison en paille, les trois petits cochons étaient finalement des précurseurs. Depuis quelques années, ce mode de construction tiré du conte pour enfants est devenu une réalité dans les Hauts-de-France, comme vous pouvez le voir dans le reportage ci-dessous. 
 
La construction en paille se structure dans les Hauts-de-France

A Aubvillers, dans la Somme, c’est le début de la récolte pour Aymeric Dufourmantelle. En ce début du mois de juillet, deux machines arpentent les champs pour calibrer et ramasser les ballots de paille. Avec son associé, il a investi presque 100 000 euros dans ces deux tracteurs il y a deux ans.

Cette paille, qui servira à isoler les bâtiments, demande davantage de travail mais lui rapporte deux fois le prix du simple fourrage.  "Elle est mieux valorisée, reconnaît l’agriculteur. Mais on ne peut pas se permettre de la presser n’importe quand, on vérifie le poids et la longueur des bottes parce qu’on a un cahier des charges à respecter".

Ces ballots sont ensuite assemblés dans l'Oise, dans une menuiserie de Bresles, où la paille est pressée dans une ossature en bois. Dans quelques semaines, ces panneaux seront assemblés dans la nouvelle école de Cambronne-lès-Clermont. Grâce à la paille, elle bénéficiera d’une meilleure isolation thermique et acoustique.

Le coût de ce matériau est toutefois 25% plus élevé que celui d’une ossature traditionnelle : "La paille coûte plus cher mais avec l’énergie gagnée, on va faire des économies de 20 à 30% par rapport à une construction traditionnelle" explique l’architecte Xavier Simonneaux.

Petit à petit, la paille séduit constructeurs comme particuliers. Dans les Hauts-de-France, on recense environ une centaine de bâtiments construits avec de la paille. En 2019, une quinzaine de projets utilisant ce matériau sont en cours de construction.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie écologie environnement société