"On veut leur éviter l’abattoir" : une soixantaine de chevreaux, âgés entre 1 et 2 semaines, recherchent familles d’accueil

L’association Règne animal recherche des particuliers souhaitant accueillir des chevreaux. Pour leur éviter l'abattoir, les adoptions doivent impérativement avoir lieu ce week-end, samedi 20 et dimanche 21 avril, en Normandie et en Picardie.

"On veut leur éviter l’abattoir", affirme d’emblée Carine Demaurey, présidente de l'association Règne animal. Cette fois, il s'agit d'une soixantaine de chevreaux situés dans un élevage des Hauts-de-France.

"Beaucoup de personnes l'ignorent, mais dans un élevage laitier, les femelles sont gardées pour leur lait. Les mâles sont destinés à l’abattoir", explique cette militante de la cause animale. "C’est l’éleveur lui-même qui nous contacte. Ce système d'adoption est aussi intéressant pour lui, car il n’existe pas de système de ramassage de chevreaux pour l’abattoir."

Une adoption sous conditions

L'association Règne animal est basée à Saint-Maurice (Val-de-Marne) et ne dispose que de deux bénévoles. Depuis cinq ans, elle réalise plusieurs "sauvetages" en apportant directement les chevreaux aux personnes intéressées. Le mois dernier, 134 chevreaux ont ainsi été adoptés.

Les adoptants me disent que les chevreaux sont encore plus câlins qu’un chien. Ils sont très joueurs et très curieux.

Carine Demaurey

Présidente de l'association Règne animal

Un avis partagé par Laurent Blin, adoptant. Avec son épouse, ils sont allés chercher deux petits chevreaux à Lille, samedi 16 mars : "Ça crée de la joie, ils sautent, ils nous montent dessus. On a l'impression que notre rythme va se caler sur le leur."

Chaque adoption se réalise par paire, "les chevreaux vivent ensemble. Ils vont hurler s’ils se retrouvent seuls", précise Carine Demaurey. Cela nécessite un certain investissement personnel : "Les chevreaux doivent être biberonnés 3 à 4 fois par jour, jusqu'à leurs trois mois. Ensuite, ils peuvent rester dans une pâture de 1200 m² minimum et avec une clôture d’1,50 m."

Comment adopter un chevreau ?

Toute personne intéressée peut remplir un formulaire, disponible sur la page Facebook de l’association. L'adoption est gratuite, "les dons sont toutefois les bienvenus pour nous aider à couvrir les frais". Des photos du terrain et de l'abri qui accueilleront les bébés chèvres ainsi qu'une carte d’identité seront demandés.

"Ce week-end, samedi 20 et dimanche 21 avril, on se déplacera en Normandie et en Picardie. En fonction des demandes, on définira plusieurs points de rendez-vous, dans les villes qui arrangent le plus de gens."

En cinq ans, l'association estime avoir sauvé plus de 1 000 chevreaux d'une mort certaine. Règne animal recherche également des familles d’accueil pour d'autres animaux : chiens, chats, poneys, chevaux...

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité