• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le refuge de Buigny-St-Maclou récupère un chien maltraité dont la chaîne lui rentrait dans la peau

Le chien était attaché à une chaîne à maillon qui lui rentrait dans la peau. / © Refuge de Bugny-St-Maclou
Le chien était attaché à une chaîne à maillon qui lui rentrait dans la peau. / © Refuge de Bugny-St-Maclou

Samedi soir, le refuge de Buigny-St-Maclou dans la Somme s'est vu confier deux chiens retirés à leur propriétaire pour maltraitance. L'un d'eux était gravement blessé par la chaîne qu'il avait autour du cou : elle lui rentrait dans la chair, provoquant une infection à "l'odeur insoutenable".

Par France 3 HDF


Les deux chiens ont été retirés au même propriétaire. Mais ils n'ont aucune identité : pas de prénom, leur âge n'est pas connu. Aucun n'était vacciné. Ils vivaient attachés au fond du jardin par une chaîne à maillon "que l'on utilise sur un portail", précise sur sa page Facebook le refuge de Buigny-St-Maclou, près d'Abbeville dans la Somme.

Une odeur de putréfaction


C'est aux bénévoles de ce refuge que le Labrador et l'Epagneul croisé, d'environ 6 ans d'après sa dentition, ont été confiés. C'est là qu'ils ont été soignés. 

Les bénévoles ont été alertés par "l'odeur fétide, (...) de putréfaction" qui se dégageait de l'Epagneul : la chaîne qu'il avait autour du cou lui était rentrée dans la peau, creusant un sillon important qui s'infectait. Le chien présentait une plaie de plusieurs centimètres. La peau commençait à se renfermer autour des maillons mais l'infection était telle que certains tissus se nécrosaient. Il fallu endormir l'animal pour pouvoir lui retirer la chaîne. 

L'un des chiens est aveugle


Une fois les deux chiens remis sur pattes, il a fallu leur trouver un prénom. "Nous avons voulu tout d'abord appeler ce chien (l'Epagneul, ndlr) Courage face à la bravoure dont il a fait preuve durant sa vie ! Mais nous l'avons finalement baptisé Appolo. Ce prénom est celui du dieu de la réincarnation."
 
© Refuge de Bugny-St-Maclou
© Refuge de Bugny-St-Maclou


Le second chien, un Labrador, a été nommé Honor : il est aveugle et Hoor est un dieu aveugle. "Pour rendre ce prénom moins " brutal ", nous avons rajouté le N", explique le refuge. 

Une procédure contre le propriétaire


Les deux chiens, en manque d'affection, sont très doux et "de vrais amours". Le refuge de Buigny-St-Maclou leur cherche une famille d'accueil : une procédure ayant été lancée contre leur ancien propriétaire, ils ne peuvent en effet par être adoptés pour le moment. 

Le refuge précise qu'ils peuvent être séparés. Mais qu'il faut attendre "leur adaptation et leur guérison totale" pour pouvoir les placer.
 

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus