Cet article date de plus de 5 ans

Soutenu par Marc Coucke, Pairi Daiza veut sortir de la Bourse

"Pour encore plus de Pairi Daiza et un peu moins de finance, Pairi Daiza souhaite sortir de la Bourse", annonce le parc animalier dans un communiqué. L'homme d'affaire Marc Coucke devrait permettre l'opération en rachetant les parts des petits actionnaires (28,5% du capital).

Marck Coucke et Eric Domb veulent être libre d'investir comme ils le souhaitent dans Pairi Daiza
Marck Coucke et Eric Domb veulent être libre d'investir comme ils le souhaitent dans Pairi Daiza © MAXPPP / Montage France 3
Côté en bourse depuis 1999, Pairi Daiza devrait sortir prochainement des marchés financiers pour "investir davantage dans des projets à but non lucratif, tels que la conservation des espèces menacées (au travers de sa Fondation) ou le développement d’activités culturelles".

Aujourd'hui les parts du parc animalier de Brugelette en Belgique appartiennent pour 69% à Eric Domb, 28% à des petits actionnaires, et un peu plus de 2% à l'homme d'affaire belge Marc Coucke (propriétaire du club de football d'Ostende et qui détient également des parts du LOSC).

Marc Coucke et Eric Domb lancent une OPA afin de permettre une sortie de Pairi Daiza de la Bourse. L'homme d'affaire rachèterait ainsi toutes les parts des petits actionnaires, soit environ 28,5% du capital.

Objectif ? Avoir pleine liberté dans les investissements qui concerneront les futurs projets du zoo qui ne seraient pas rentable. "En raison de la nature de ces investissements ainsi que des risques élevés associés à ces projets, les intérêts des actionnaires pourraient ne plus être entièrement en ligne avec la stratégie de la société à long terme", précise le communiqué.

pd

 

Pas un placement financier

"Je suis depuis de nombreuses années sous le charme de ce Jardin. Pairi Daiza a une âme et j’y ressens beaucoup d’authenticité. Pour moi, il ne s’agit pas ici de réaliser un placement financier classique mais bien d’avoir la possibilité d’aider Eric à préserver le caractère unique de son Jardin et le transmettre aux générations qui vont nous succéder. Comme Eric, j’aimerais pouvoir transmettre ce joyau à mes enfants en espérant qu’ils feront de même à leur tour" déclare Marc Coucke.

Pour convaincre les actionnaires de vendre leurs parts, l'action sera rachetée 73 euros au lieu de 60 aujourd'hui. Pairi Daizi indique par ailleurs que "les actionnaires bénéficieraient d’une plus-value conséquente (+233% depuis l’entrée en Bourse de Pairi Daiza en 1999, ce qui est très largement supérieur à la progression du Bel 20 et des autres indices boursiers belges)"


mc

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs belgique international pairi daiza