Tempêtes : après Eunice, Franklin souffle à son tour sur le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yacha Hajzler

48h après Eunice, c'est la tempête Franklin qui souffle sur le Nord de la France. A cause des vents violents, pompiers, agents SNCF et équipes Enedis sont sur le pied de guerre. Les vents devraient progressivement se calmer dans la journée.

 Après Eunice, voici Franklin : c'est la deuxième tempête qui s'abat sur les Hauts-de-France en 48h. Ce dimanche, le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme étaient de nouveau placés en vigilance orange, à cause des vents violents. Selon le bulletin de situation transmis par la préfecture, Franklin devrait quitter nos terres dans la nuit, vers 1h du matin. 

La cellule de vigilance routière du Nord a diffusé la vitesse des vents, enregistrée par ses stations : 127 km/h à Boulogne (62), 128 km/h à Steenvoorde(59), ou encore 107 km/h à Cayeux-sur-mer (80). Le record est, encore une fois, à Audinghen, au Cap Griz-Nez. Dans la nuit du 20 février, aux alentours de 22h, des rafales de 171km/h ont été enregistrées. 

Electricité et transports en voie de rétablissement

Sans surprise, Franklin a de nouveau occasionné des coupures importantes d'électricité. "A 9h ce lundi, suite au travail des équipes mobilisées jusque tard dans la nuit malgré des conditions difficiles, 16 000 clients restent privés d’électricité notamment dans les secteurs de l’audomarois, du calaisis, des Flandres et de la région lilloise" rapporte Enedis. Le gestionnaire du réseau électrique espère avoir rétabli le courant pour l'ensemble des foyers d'ici ce soir, en priorisant ceux qui ont déjà été touchés par Eunice. 

Côté transports, le trafic des TER avait déjà pris un coup d'arrêt pendant le weekend. Les reconnaissances de sécurité sur les voies ont commencé à 5h45 ce matin, pour les agents de la SNCF. "Les conducteurs sont accompagnés dans certains cas d’équipes de bûcheronnage pouvant intervenir sur les voies" précise le gestionnaire des TER. 

Les chutes d'objets et d'arbre sur les voies sont en effet la principale difficulté pour les professionnels du rail. C'est par exemple le cas à Cambrai, où un arbre d'un jardin voisin a été projeté devant un train. Le trafic devrait reprendre progressivement sa circulation normale, à partir de ce début d'après-midi.

Les chutes d'objets mobilisent les pompiers

Les pompiers de chaque département ont également fort à faire. Dans le Pas-de-Calais, on dénombre notamment 12 chutes d'arbres ou de cheminées, et 209 interventions pour des chutes "d'autres matériaux" mettant en danger des habitants ou obstruant la voie publique. Parmi ses interventions les plus impressionnantes du dimanche, le SDIS59 recense une charpente massive menaçant de s'effondrer à Téteghem mais surtout la sécurisation du bardage de l'église d'Estaires. 

Dans l'Oise, territoire classé en vigilance jaune, les pompiers sont intervenus six fois pour des chutes d'objets sur la voie publique, dont deux chutes d'arbre importantes dans les communes de Gouvieux et de Saint-Supplice. Dans la Somme, classée orange ce dimanche, c'est une dizaine d'interventions similaires qui ont été recensées. 

Les professionnels de la sécurité rappellent à tous de prendre leurs responsabilités chez eux, en fixant ou en rangeant le mobilier qui pourrait s'envoler et surtout, à rester prudents lors des sorties.