Top Chef : 10 choses à savoir sur Camille Delcroix, le Nordiste qui a gagné l'émission de M6

Camille Delcroix, à Busnes, dans le restaurant de Marc Meurin / © MAXPPP
Camille Delcroix, à Busnes, dans le restaurant de Marc Meurin / © MAXPPP

Anecdotes, biographie, petites histoires, projets... On vous dit tout sur Camille Delcroix, la star de l'émission de M6 Top Chef, qui a remporté la finale ce mercredi soir. 

Par EM

C'est le phénomène de la saison 9 de Top chef, l'émission culinaire de M6. Le chouchou des téléspectateurs. Il a épaté les chefs du jury par ses grandes qualités de cuisinier, travailleur, méticuleux et talentueux. Qui est Camille Delcroix, vainqueur de la finale ce mercredi soir ?

Top chef : le verdict !

1. Un parcours 100% ch'ti


Camille Delcroix a 27 ans. Il est né à né à Saint-Saulve, a grandi à Raismes, est allé à l'école à Anzin, près de Valenciennes. Il est issu d’une famille de boucher charcutier traiteur de père en fils.

"J’ai fait l’école hotellière d’Orchies. Un BEP et et un BAC PRO cuisine. Ensuite, j’ai travaillé 3 ans au restaurant Le Musigny à Valenciennes et aujourd’hui, j’attaque ma 6e année chez Mr Meurin au poste de second de cuisine au sein du restaurant “Le Château de Beaulieu” à Busnes", explique celui qui habite à Bourecq dans le Pas-de-Calais.

Ses parents et son frère tiennent toujours la boucherie familiale à Anzin. « Dans la famille, ça a toujours été la boucherie, la charcuterie et la restauration, depuis 1901 », explique son père, Dominique.

Ils ont soutenu à fond leur finaliste préféré : "Quand on est grand frère, on se dit voilà je montre l'exemple, et là c'est l'inverse c'est lui qui m'en met plein les yeux, ça donne des ailes, ça galvanise, on a envie de faire le top, je suis extrêmement fier !", explique Pierre Delcroix sur France Bleu Nord

« Dans son entourage, certains ont eu un a priori négatif sur cette formation en apprentissage, Il en a beaucoup souffert. Sa réussite est une revanche sur ce qu’il a vécu. Ça l’a motivé pour atteindre les sommets », complète-t-il dans une interview à 20 minutes.

Ce mercredi soir, la famille Delcroix a suivi la finale au club de pétanque de Saint-Saulve, qui organisait une soirée spéciale pour Camille.


2. Enfant de Marc Meurin


Camille Delcroix travaille dans l'un des restaurants gastronomiques de la région : celui de Marc Meurin. Deux étoiles au guide Michelin. Un établissement qui a complètement changé sa carrière professionnelle "Ça fait 6 ans que je travaille avec son chef exécutif Philippe Géniteau qui m’a beaucoup appris sur l’organisation de mon travail. Il n’y a pas un service sans que le chef Meurin soit là. Il s’est fait tout seul. C’est un autodidacte. Ca force l’admiration. C’est la 20e année qu’il passe avec sa 2e étoile… C’est exceptionnel !"

" Il a une très bonne mentalité, il est pétillant, très observateur. Ce n’est pas une tête brûlée. S’il va loin, c’est qu’il a su écouter. En plus, il est issu du milieu des métiers de bouche, donc courageux. Il a le profil pour réussir, lui répond dans La Voix du Nord Marc Meurin. C’est aussi une fierté pour nous.  »

La région Hauts-de-France est allé rencontrer le second dans sa cuisine il y a quelques semaines. Voici leur reportage. 


Depuis le début, toute la brigade "le soutient à 200%". Ce mercredi soir, une grande soirée était organisée au restaurant de Marc Meurin. Camille et toute la brigade y prépareront, en simultané de l'émission, le menu de la finale pour 125 convives. Tout en suivant la finale à la télé. 




3. Un "enfant" qui veut grandir (et devenir meilleur ouvrier de France)


L'émission risque de changer sa vie. "Pour l'instant je suis interprète de la cuisine de mon patron, avait expliqué Camille dans le portrait qui lui était consacré lors de l'émission. Je pense que ce concours va pouvoir révéler mon style de cuisine. Grâce à Top Chef, je vais pouvoir m'exprimer, faire ce que j'ai envie de faire, montrer ce que je vaux. Si j'y vais, ce n'est pas pour enfiler des perles".

Il se voit bien ouvrir un jour un resto et même pourquoi devenir n°1. "J’aimerais devenir le meilleur ouvrier de France, ça serait une consécration ultime. C’est de la haute voltige ! Si un jour j’ouvre mon resto, ce sera à la campagne et pas en centre-ville parce que je me sens mieux au milieu des pâtures. Je préfère l’idée d’ ouvrir une petite auberge à la campagne qu’un super resto chic en centre-ville !" 

A noter qu'il y a un mois, lors d'une émission spéciale, un plat de Camille Delcroix a été choisi par 100 meilleurs ouvrier de France, réunis en jury. Un des grands moments de son parcours qui laisse penser que son rêve pourrait un jour devenir réalité.



Mais pour l'instant, il dit n'avoir rien changé à ses habitudes. « Ma vie n'a pas forcé­ment changé, explique-t-il à Melty.  je conti­nue de travailler là où je travaillais avant. J'ai toujours le même poste, j'ai toujours les pieds sur terre. »

4. De nombreux habitants des Hauts-de-France l'adorent


Sa vie n'a pas changé mais quand même. Camille Delcroix reconnaît que la notoriété est en train d'entrer dans sa vie. Surtout dans la région. 

"C'est un truc un peu spécial, surtout dans la région dans les Hauts-de-France, où les gens s'attachent beaucoup aux personnes comme moi qui participent à des émissions. Je pense que je représente bien la région, ça fait plaisir à tout le monde, et les gens se sont attachés à mon personnage. Je me fais beaucoup interpeller dans la rue, je me fais même klaxonner quand les gens me reconnaissent en voiture... C'est un peu bizarre. Ce qui a changé, c'est peut-être les gens par rapport à moi. Ça devient compliqué d'aller acheter une baguette chez le boulanger. Samedi matin, j'ai du aller chercher un tuyau de douche parce que le mien avait cassé, je me suis fait arrêter cinq fois dans le magasin, donc c'est un peu compliqué."


Politiques, institutionnels... En quelques semaines, Camille Delcroix est devenu un "personnage" des Hauts-de-France. Son parcours est suivi du Conseil régional à la mairie de Béthune... Il a même été félicité par Martine Aubry, maire de Lille ou Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France.


Busnes, village de 1300 habitants dans le Pas-de-Calais (où se trouve le restaurant "le Meurin) a son nouveau héros local : l'école avait réalisé ces derniers jours une vidéo d'encouragement, le conseil municipal avait publié une photo sur sa page facebook. Allez Camille !

La vidéo de l'Apel Ecole Sainte Thérèse de Busnes

5. Il aime la cuisine ch'ti


Pas étonnant que Camille Delcroix soit devenu une nouvelle figure ch'tie. Il revendique haut et fort ses racines et la cuisine de son terroir. "Ma région, c'est toute ma vie. Ma famille vit ici, c'est une région que j'affectionne beaucoup. On est bien dans les Hauts-de-France !

"Le Nord, c’est toute ma vie, le pot-au-feu, les plats en sauce, les plats qui tiennent au corps”. La cuisine de Camille Delcroix est gastronomique et classique, souvent inspirée des Hauts-de-France. Il excelle dans les sauces. Pour la finale, il a d'ailleurs cuisiné, une entrée à base de Saint-Jacques du Boulonnais et choux-fleurs.


S'il ouvre un jour un restaurant, il affirme haut et fort que ce sera dans la région !

6. Son langage fleuri fait mouche


Avec sa voix fluette, Camille Delcroix sait aussi faire le show. Il a le sens de la formule et sait se mettre le public dans la poche : "Le rock’n’roll revient dans ce tour du monde du citron.", " J’espère que j’ai pas pris un truc vénéneux et que le chef va pas claquer sur le plateau", "Mon œuf, il est tout lisse comme la peau de mes roupettes  », «  Je donne tout dans cette épreuve, j’ai même craqué mon slip !  »...

« On dirait un personnage de BD  », affirme un des jurés de l'émission, la chef Hélène Darroze. «  Quand on le voit sur le plateau, je retrouve son naturel d’enfant, c’est ce qui fait sa force aussi  », témoigne dans La Voix du Nord son institutrice de maternelle à Anzin.



7. Il a donné un "orgasme culinaire" à Marc Veyrat


Il y a deux mois, dans Top chef, Camille Delcroix a épaté le chef étoilé Marc Veyrat avec une assiette végétale de champignons de sous-bois. "On en jouit"... a lancé le chef. On appelle ça «  un orgasme culinaire  » confirme Philippe Etchebest, l'un des jurés.

"Orgasme culinaire"

« On peut vraiment dire que cette assiette vaut trois étoiles » a également déclaré après la dégustation d'un autre plat de Camille, Yannick Alléno, chef étoilé. 
Camille épate le jury

8. C'est un très bon technicien de la cuisine


Désosser un pigeon, faire un pâté en croûte... Camille Delcroix excelle particulièrement dans le geste technique du cuisinier. «  En tant que fils de boucher-charcutier, je maîtrise  », dit-il. Dans la viande mais pas que... Il y a une semaine, il a aussi impressionné le jury avec sa maîtrise du Pithiviers. 
Le pithiviers de Camille

9. Il avait déjà tenté Top Chef en 2012



Camille Delcroix avait déjà tenté le casting de Top chef en 2012 mais il n'avait pas été retenu. En 2012, il passe les sélections pour Top Chef. «  À l’époque, il était trop jeune… J’ai bien vu que ça l’a foutu en l’air  », analyse son frère dans La Voix du Nord.

Cette fois, il a décidé de se donner à fond. Pour essayer de gagner. Il a beaucoup cuisiné mais s'est beaucoup dépensé et a sans doute moins mangé que d'habitude. « J’ai perdu sept kilos pendant le tour­nage », affirme-t-il.



10. Il a dédié sa victoire à sa maman décédée


La semaine dernière, Camille s'est qualifié pour la finale. Et a versé une petite larme. Il a alors dédié son parcours à sa maman, décédée. «  Elle doit être fière de toi  », lui a glissé Philippe Etchebest. 


«Je dédie cette victoire à tous les gens qui m’ont appris le métier. Et surtout à ma maman qui nous a quittés en 2010, c’est elle qui m’a toujours appris à aller jusqu’au bout et je pense qu’elle serait très fière. »", a également déclaré dans La Voix du Nord le cuisinier nordiste.







Sur le même sujet

Les + Lus