Cet article date de plus de 5 ans

Tour des Flandres : Sagan, le premier champion du monde vainqueur depuis 10 ans

Le champion du monde en titre, le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff), a remporté en solitaire la 100e édition du Tour des Flandres, l'un des monuments du sport cycliste, courue dimanche entre Bruges et Audenarde.

Sagan a précédé d'une vingtaine de secondes le Suisse Fabian Cancellara, qui espérait, pour sa dernière participation à une course qu'il a gagnée trois fois, accrocher seul le record des victoires. Le Belge Sep Vanmarcke a pris la troisième place au terme des 255 kilomètres.

Le vainqueur de l'année passée, le Norvégien Alexander Kristoff, a réglé un premier groupe pour la quatrième place, à une cinquantaine de secondes.

Agé de 26 ans, Sagan a enlevé pour la première fois de sa carrière un "monument", l'une des cinq grandes classiques du cyclisme (avec Milan- Sanremo, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie).


Duel Sagan - Cancellara

Le final s'est transformée en duel entre Sagan et Cancellara, qui se sont livrés à une course-poursuite dans les 13 derniers kilomètres. Seul en tête après la dernière des 18 montées, le Paterberg, le Slovaque a résisté au Suisse, qui avait pris le dessus sur lui en 2013.

La course, que plusieurs prétendants ont abandonnée sur chute bien avant la dernière heure (Van Avermaet, Benoot, Démare), a longtemps tardé à prendre forme sous un ciel très clément.

Sagan a suivi le Polonais Michal Kwiatkowski qui, bénéficiant de la présence de plusieurs équipiers autour de lui, est passé à l'attaque à 30 kilomètres de l'arrivée. Avec le Belge Sep Vanmarcke, le duo s'est rapproché de la tête de la course, formée d'un rescapé de l'échappée matinale (Erviti) et de contre-attaquants (Greipel, Claeys, Vandenbergh, Van Baarle).

La jonction a été opérée avant la troisième et dernière ascension du Vieux Quaremont, à 23 kilomètres de l'arrivée, où Sagan a distancé ses compagnons à la seule exception de Vanmarcke. Derrière eux, Cancellara a fait le forcing tout comme dans le Paterberg, sans parvenir à rejoindre le champion du monde.

En 100 éditions, cinq coureurs sont parvenus à gagner le "Ronde" alors qu'ils étaient vêtus du maillot arc-en-ciel, comme Sagan. Le Français Louison Bobet a ouvert la voie en 1955. Les Belges Rik Van Looy (1962) et Eddy Merckx (1975) l'ont ensuite imité avant que Boonen fasse de même en 2006.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport