Cet article date de plus de 3 ans

"Travailleurs, sérieux..." le profil des Nordistes intéresse les entreprises en Vendée

L'entreprise de BTP vendéenne LG Béton vient d'accueillir deux nouvelles recrues originaires de Douai et Provin, dans le Nord. Voyager 600 kilomètres pour trouver un travail... un profil que cherche de plus en plus le cabinet de recrutement Agissez Plus.
Originaire du Nord, Maxime Haudan a été recruté dans l'entreprise LG Béton cette semaine.
Originaire du Nord, Maxime Haudan a été recruté dans l'entreprise LG Béton cette semaine. © France 2
Seriez-vous prêt à déménager à 600 kilomètres de chez vous pour trouver un emploi ? Si oui, votre profil intéressera plus d'une entreprise vendéenne.

C'est ainsi que l'entreprise de BTP LG Béton, basée à Martinet près de La-Roche-Sur-Yon, a recruté deux jeunes salariés venus de Douai et de Provin, dans le Nord.

"Dans le Nord, pour avoir un CDI il faut batailler, être meilleur que les autres" explique Maxime Houdan à nos confrères de France 2. "Ce n'est pas facile alors qu'ici c'est vraiment simple."

Sérieux, simplicité...


À l'origine de ce déplacement, le cabinet de recrutement Agissez Plus, également basé à Martinet et dont la directrice Carole Hannard a longtemps travaillé en tant que directrice des ressources humaines à Bailleul.

Emploi : ces entreprises qui recrutent hors de leurs régions (France 2) ©France 2

Celle-ci s'est souvenu de l'esprit des gens du Nord : "le sérieux, la simplicité, la facilité dans les rapports avec la hiérarchie, l'attachement à l'entreprise". Autant de qualités que ne rechignerait pas un employeur.

Je leur demande : 'connaissez-vous la Vendée ?'


L'annonce a été publiée sur le site Le Bon Coin. Il était précisé que "les entreprises peuvent les former"


S'ensuit un entretien d'embauche, au cours duquel Mme. Hannard s'assure d'abord que les recrues s'intégreront dans la région et n'auront pas le mal du pays. Je leur demande : 'connaissez-vous la Vendée ?'"

D'autres entreprises intéressées


Les deux Nordistes sont arrivés lundi dans leur nouveau département, où ils ont pour l'instant été logés par l'entreprise. "Quand je leur ai dit qu'en Vendée on manquait de main d'œuvre, ils n'en revenaient pas."

Un manque de main d'œuvre tel que d'autres entreprises sont interessées par le profil des Nordistes. Mme. Hannard retournera dans le Nord dans deux semaines, cette fois-ci pour trouver les nouvelles recrues de Vuitton en Vendée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie